2 min de lecture Enfants

Chine : "Peppa Pig" censuré et accusé d'être une icône "subversive"

Une plateforme internet chinoise a censuré le dessin animé pour enfants, accusé d'être "hostile aux valeurs mainstream".

micro générique Clics à la une La rédaction de RTL
>
Clics à la une du 01 mai 2018 Crédit Image : Capture d'écran chaîne Youtube Peppa Pig | Crédit Média : Marie-Pierre Haddad | Durée : | Date : La page de l'émission
Caroline Drzewinski
Caroline Drzewinski
et AFP

L'espiègle cochon rose vif serait l'icône "subversive" d'une jeunesse "oisive" et antisociale. Voila la justification qu'a avancé la plateforme chinoise de vidéos partagées, Douyin, pour justifier la censure du dessin animé britannique

Selon le quotidien officiel Global Times, au moins 30.000 épisodes de "Peppa Pig" ont été retirés du site alors que le hashtag  #PeppaPig a aussi été banni. Un document cité par le journal, dont l'AFP n'a pu vérifier l'authenticité, affirme que la série pour enfants partie d'une liste de contenus censurés par Douyin. Et ce au même titre que les vidéos comportant des hommes travestis en femmes, de la nudité excessive ou "des comportements érotiques"

Victime de son succès

Extrêmement populaire en Chine, "Peppa Pig" est fustigée par les médias d'État. Le Quotidien du Peuple, porte-voix du Parti communiste au pouvoir, a notamment dénoncé les effets pervers d'une "commercialisation" de Peppa. Fin 2017, la "Peppamania" s'est aussi emparée des jeunes adultes chinois. Ils s’arrachaient des objets dérivés à l'effigie du personnage et arboraient des tatouages éphémères "Peppa Pig" sur des selfies.

Une véritable "addiction" qui pousserait certains enfants "à grouiner et à sauter dans les flaques", peut-on lire dans le Global Times. Le quotidien regrette le "tour subversif" qu'a pris le dessin animé de la BBC qui s'adresserait à une jeunesse "hostile aux valeurs mainstream, souvent peu éduquée et sans travail stable", "oisive" et "aux antipodes de la jeunesse que souhaite cultiver le Parti". 

Une atteinte au régime chinois

À lire aussi
La ville de Saint-Étienne faits divers
Saint-Étienne : une mère délaisse sa fille de 10 ans pour aller s'alcooliser

Virale, "Peppa Pig" a souvent été détournée sur Internet. Des faux épisodes, mèmes et parodies d'humour noir ou ouvertement pornographiques, se seraient répandus selon le même quotidien chinois. 

La série n'est pas la seule dans le viseur du régime chinois, qui censure tout contenu internet déviant des "valeurs centrales du socialisme" et critiquant les normes sociales établies. Ainsi, le groupe Bytedance, administré par Douyin, avait été épinglé en avril pour son agrégateur de contenus d'actualité Toutiao. Il aurait permis à ses usagers d'échanger des blagues grivoises

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enfants Jeunesse Censure
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants