2 min de lecture Diplomatie

Chine : Pékin ferme un consulat américain après l'évacuation du sien à Houston

La décision de fermer le consulat américain constitue "une réponse légitime et nécessaire aux mesures déraisonnables des États-Unis", a affirmé le ministère chinois des Affaires étrangères.

Le drapeau de la Chine
Le drapeau de la Chine Crédit : PETER PARKS / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Des représailles étaient attendues. Les employés du consulat américain de Chengdu, en Chine, s'activaient samedi 25 juillet à plier bagages, démontant l'insigne national du bâtiment, au lendemain d'un ordre de fermeture de Pékin de sa mission diplomatique à Houston.

Les fonctionnaires de la représentation américaine à Chengdu, métropole de 16 millions d'habitants du sud-ouest de la Chine, s'employaient samedi à déménager. Des journalistes de l'AFP ont pu voir dans la matinée des déménageurs sortir des valises.

 La décision de fermer le consulat américain constitue "une réponse légitime et nécessaire aux mesures déraisonnables des États-Unis", a affirmé le ministère chinois des Affaires étrangères. À Houston, le personnel chinois a déjà cédé la place à la police, sur fond d'accusations d'espionnage dignes de la Guerre froide.

"Certains employés du consulat des États-Unis à Chengdu se sont livrés à des activités sortant de leurs attributions, ils se sont ingérés dans les affaires intérieures de la Chine et ont mis en danger la sécurité et les intérêts chinois", a accusé le porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin. 

Un message à Pékin

À lire aussi
Kim Jong Un débarquant de son train blindé dans une gare de la ville frontalière russe de Khasan le 24 avril 2019 Corée du Nord
Corée du Nord : Kim Jong-Un pense mettre fin aux guerres avec ses armes nucléaires

La Maison Blanche a appelé Pékin à "cesser" ses propres "actes néfastes plutôt que de se lancer dans des représailles". Mais Washington s'est gardé à ce stade de brandir publiquement la menace de contre-représailles.

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo avait déclaré jeudi que le consulat de Chine à Houston était une "plaque tournante de l'espionnage et du vol de propriété intellectuelle". Washington a donné mardi jusqu'à ce vendredi à Pékin pour fermer sa mission dans la ville du Texas, grand pôle mondial de recherche biologique et médicale.

Vendredi, tout au long de la journée, des employés ont rempli des camions de déménagement et jeté des sacs poubelle dans une benne à ordures à proximité, sous le regard de policiers et de manifestants qui ont hué les voitures quittant le consulat.

Dans l'après-midi, des agents américains sont finalement entrés dans le bâtiment après avoir ouvert la porte à l'aide d'outils, a constaté une journaliste de l'AFP. En fin de soirée, un porte-parole du département d'État a confirmé que le consulat était bien "fermé".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Chine États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants