3 min de lecture Technologie

Chine : la reconnaissance faciale, une arme politique et industrielle

Depuis quelques années, la Chine domine le marché de la reconnaissance faciale. 63 pays sont désormais équipés en totalité ou partiellement avec cette technologie chinoise.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
Chine : la reconnaissance faciale, une arme politique et industrielle Crédit Image : NICOLAS ASFOURI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Venantia Petillault

La Chine a pris une avance déterminante sur la technologie de la reconnaissance faciale. Elle permet d'identifier un individu en le filmant avec une caméra, équipée d'un dispositif d'intelligence artificielle pour repérer les traits d'un visage et lui associer un nom. 

La Chine est, de loin, le premier pays à utiliser cette technologie nouvelle. 20 millions de caméras sont en service dans le pays. Elles sont utilisées pour surveiller le comportement des promeneurs dans les lieux publics, pour tracer les criminels recherchés mais aussi pour faciliter l'embarquement dans les avions ou les checking dans les hôtels. 

Depuis quelques jours, il est devenu obligatoire de passer devant l'une de ces caméras intelligentes pour obtenir une ligne de téléphone portable. Ainsi, les autorités peuvent associer les communications à une identité authentifiée. 

De nombreuse applications possibles

Il y a aussi les usages politiques, comme au Xinjiang, dans l'ouest chinois, largement musulman, où la population de la minorité Ouïghour est très remuante et où il y aurait plus d'un million de personnes dans des camps de redressement. Même utilisation à Hong-Kong, en proie à de fortes manifestations contre le pouvoir et où Pékin repère ainsi les activistes. 

À lire aussi
Guillaume Duvauchelle, directeur de l'innovation pour l'équipementier Valeo technologie
Voitures autonomes à Phoenix, un expert décrypte cette "première mondiale"

Mais, il y a aussi d'autres formes de surveillance : une université de pharmacie chinoise vient ainsi de mettre en place des caméras dans ses salles de cours. Identifier les élèves qui sèchent, qui somnolent ou qui consultent leurs téléphones pendant les cours, tel est le but de l'opération. Et demain, on pourra identifier les conducteurs qui ont bu un verre de trop, rien que par leurs traits.

On pourra aussi repérer certaines maladies sur le visage, comme le diabète ou lire sur les lèvres. Sans parler de la détection des émotions que vous ressentez, déjà utilisée dans certains magasins pour prévoir le comportement d'achat des consommateurs. 

Premier régime numérique au monde ?

Et tout cela, la Chine est en train de l'exporter massivement. Le seul géant industriel Huawei, a équipé plus de 200 villes dans le monde. Mais d'autres entreprises chinoises font la même chose en Europe, en Asie centrale et en Afrique. Selon la fondation Carnegie, 75 pays dans le monde utilisent la reconnaissance faciale à des fins de surveillance et 63 d'entre eux, les trois quarts, sont équipés en totalité ou partiellement avec de la technologie chinoise. 

Cela donne aux Chinois des contrats mais aussi l'accès aux bases de données de visage. D'ailleurs, le Zimbabwe a laissé la Chine utiliser toutes les images prises sur son territoire. 

Des concurrents arrivent sur le marché

La Chine qui domine le marché qui progresse de 20% par an. Elle possède la base de données la plus importante au monde, nourrie par le milliard d'adultes qui peuple son territoire. 

Mais elle a quand même de petits concurrents : le Japon, les Américains, Israël et des entreprises russes. Une start-up américaine est en train de mettre au point un dispositif, du maquillage et des implants, qui permettrait d'échapper à ce big brother des temps modernes en déformant son visage. Mais la Chine est déjà un peu plus avancée. Elle travaille à une méthode pour identifier les individus à partir de leur seule démarche. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Technologie Chine Sécurité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants