2 min de lecture Santé

Chine : 3 questions sur l'affaire des bébés génétiquement modifiés

Sur YouTube, un scientifique chinois a affirmé avoir fait naître les premiers bébés génétiquement modifiés. Une annonce fustigée par de nombreux chercheurs comme un acte "dangereux" et "irresponsable".

Un chercheur (illustration)
Un chercheur (illustration) Crédit : SAUL LOEB / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

Une ligne rouge éthique a-t-elle été franchie ? Un scientifique chinois, He Jiankui, a annoncé, dans une vidéo diffusée lundi 26 novembre sur YouTube, la naissance de jumelles dont l'ADN a été modifiée. Née il y a "quelques semaines", selon les dires du spécialiste, ces dernières seraient dorénavant résistantes au virus du sida.

Si cette annonce est avérée, ce qui n'est pas encore le cas, les jumelles, surnommée "Lulu" et "Nana" deviendraient ainsi les premiers bébés génétiquement modifiés de l'histoire.

La Chine a ordonné l'ouverture d'une enquête pour vérifier ces affirmations alors que la communauté scientifique mondiale, y compris au sein de l'établissement du chercheur, l'Université de sciences et technologie du Sud, s'est dite "profondément choquée". 

À lire aussi
Le chapon, un classique de Noël santé
Noël : comment bien gérer les lendemains de repas copieux ?

Quelle méthode utilisée ?

Le scientifique, qui a été formé à Stanford aux États-Unis et dirige un laboratoire spécialisé dans le génome à Shenzhen, a expliqué la procédure utilisée sur sa chaîne YouTube. "Juste après avoir injecté le sperme du mari dans l'ovule, un embryologiste a également injecté une protéine Crispr-Cas9 chargée de modifier un gène", explique He Jiankui.

Cette technique Crispt-Cas9, dite des "ciseaux génétiques", permet d'enlever et de remplacer des parties indésirables du génome, comme on corrige une faute de frappe sur un ordinateur. 

Est-ce possible ?

Son annonce intervient à la veille d'une conférence d'experts mondiaux sur l'édition du génome à Hong Kong, au cours de laquelle le chercheur doit détailler ses résultats. Mais cette déclaration a soulevé une énorme vague de critiques dans la communauté scientifique mondiale alors que cette première médicale auto-proclamée n'a pas été vérifiée de façon indépendante.

Dès lors, faut-il prendre cette annonce avec des pincettes ? L'université dont dépend le laboratoire de He Jiankui a précisé dans un communiqué n'être "pas au courant" de ces recherches et que le chercheur était en "congé sans solde" depuis le mois de février.

Cependant, cette technologie est connue depuis longtemps, mais si aucun scientifique ne l'avait utilisée jusqu'à présent, c'est que "personne ne peut prédire l'impact de ces modifications génétiques incertaines", soulignent une centaine de scientifiques chinois. 

Pourquoi ça pose problème ?

Ces derniers estiment qu'une "boîte de Pandore a été ouverte". C'est pourquoi, dans un communiqué, ils ont dénoncé une "folie" qui porte "un grand coup à la réputation mondiale et au développement de la recherche biomédicale en Chine".

D'autres spécialistes évoquant même une "grave violation" des règles éthiques. C'est le cas du Dr Sarah Chan, de l'université d'Édimbourg. Citée par le Science Media Centre, elle parle de "préoccupations éthiques". "Faire de telles affirmations, d'une façon qui semble chercher délibérément à provoquer un maximum de controverse (...) est irresponsable".

Des critiques prévisibles selon He Jiankui. "Je sais que mon travail sera controversé, mais je crois que des familles ont besoin de cette technologie", a-t-il plaidé dans sa vidéo, se défendant de tout eugénisme

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Chine Asie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795721860
Chine : 3 questions sur l'affaire des bébés génétiquement modifiés
Chine : 3 questions sur l'affaire des bébés génétiquement modifiés
Sur YouTube, un scientifique chinois a affirmé avoir fait naître les premiers bébés génétiquement modifiés. Une annonce fustigée par de nombreux chercheurs comme un acte "dangereux" et "irresponsable".
https://www.rtl.fr/actu/international/chine-3-questions-sur-l-affaire-des-bebes-genetiquement-modifies-7795721860
2018-11-27 15:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pvosWlzTdNrybnmPwryE4w/330v220-2/online/image/2015/0101/7776065855_000-was8658866.jpg