2 min de lecture Carlos Ghosn

Carlos Ghosn : la dernière photo avant son arrestation

Tous les vendredis, RTL raconte l'envers d'une photo qui a fait l'actualité. Ce vendredi 5 avril, le photo de Carlos Ghosn avant sa nouvelle arrestation.

Simon_245 Le Son de l'Image Simon Buisson iTunes RSS
>
Carlos Ghosn : la dernière photo avant son arrestation Crédit Image : CHARLY TRIBALLEAU / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Simon Buisson
Simon Buisson

Un couple dans la tourmente fend la meute de journalistes. Carlos et Carole Ghosn rentrent chez eux. Ils reviennent de chez leur avocat. Nous sommes mercredi soir 3 avril, à Tokyo. Dans quelques heures les policiers japonais vont débarquer. Ils le savent. Les médias japonais font déjà leurs gros titres sur le prochain retour en prison de l'ancien patron de Renault Nissan.

La photo est signée par le photographe de l'AFP à Tokyo, Charly Triballeau. Il a attendu 5 heures devant l'appartement du couple Ghosn : "Ils passent 14 secondes entre le moment où il sort de la voiture et entre le moment où il entre dans le hall de son immeuble". 

Dans la nuit noire, les lumières des caméras et des projecteurs. Le chaos de la meute de journalistes. Un caméraman tombé au sol. Au centre de l'image, Carlos Ghosn veste bleu-grise, écharpe autour du coup. Il avance déterminé, le regard baissé. Dans sa main, il tient la clé de son appartement.

En arrière plan, Carole Ghosn, sa femme. Inquiète, elle se faufile derrière son mari. "C'est un vrai foutoir. En fait la voiture de Carlos Ghosn se gare devant un parterre de fleurs. Carlos Ghosn sort par l'arrière et je vois tous les collègues japonais qui n'osent pas aller dans le parterre de fleurs. Moi en tant que photographe français, j'y suis allé. Et donc très vite je me suis positionné devant Carlos Ghosn. Je fais environs 70 ou 80 photos", explique Charly Triballeau.

L'expression de son visage m'a tout de suite frappé

Charly Triballeau
Partager la citation
À lire aussi
Carlos Ghosn justice
Carlos Ghosn et son épouse se sont parlé pour la première fois depuis 7 mois

Ce qui est frappant sur cette photo, ce sont les visages de Carlos et Carole Ghosn. Ces visages de détresse qui disent tout de l'engrenage kafkaïen dans lequel est pris le couple 
depuis le début de l'affaire en novembre dernier. Les accusations, les 108 jours de prison, pour lui. La peur, l'impérative nécessité de se battre, pour elle. Bien loin de leur première photo publique tous les deux à New York en 2013. 

"L'expression de son visage m'a tout de suite frappé. On dirait qu'elle est totalement terrorisée, apeurée. Elle le suit. Et lui, il a un visage extrêmement marqué, extrêmement fatigué. Et moi la dernière fois que je l'ai vu c'était il y a 2 ans dans une usine Renault en France. C'est la chute d'un homme", raconte le photographe. 

Carlos Ghosn restera en détention au moins jusqu'au 14 avril prochain. Depuis sa prison cet hiver, il écrivait à son épouse : "Je ne fais plus attention à ce qui m'entoure. Je vis au dedans de moi-même". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Carlos Ghosn Renault Japon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants