1 min de lecture Justice

Carlos Ghosn dénonce un "acharnement" et assure être "innocent"

De nouveau arrêté ce jeudi 4 avril à son domicile de Tokyo, l'ancien PDG de Renault-Nissan dénonce un "acharnement" et en appelle au "gouvernement français".

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Carlos Ghosn dénonce un "acharnement" et assure être "innocent" Crédit Image : Eric Feferberg / AFP | Crédit Média : LCI / TF1 | Durée : | Date : La page de l'émission
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Une interview seulement quelques heures avant une nouvelle arrestation. Alors qu'il était en résidence surveillée à Tokyo, l'ex-patron de Renault-Nissan a été interpellé ce jeudi 4 avril, soit un mois après sa remise en liberté sous caution.

Et ce n'était pas une surprise pour le magnat de l'automobile. Dans une interview donnée à LCI, la veille, Carlos Ghosn a ainsi assuré qu'il savait "à 90%" qu'il allait être de nouveau interpellé par les autorités japonaises, qui le soupçonnent de malversations financières

Cependant, l'homme d'affaires refuse de baisser la garde. "Je suis combatif, je suis innocent. C'est dur, il faut le savoir", clame-t-il. Dans ce contexte, Carlos Ghosn "fait appel au gouvernement français" afin qu'il puisse "se défendre et préserver ses droits en tant que citoyen pris dans un engrenage incroyable à l'étranger". 

Cet acharnement n'est pas récent, il a démarré le jour de mon arrestation

Carlos Ghosn
Partager la citation

Dénonçant un véritable "acharnement", il poursuit : "Cet acharnement n'est pas récent, il a démarré le jour de mon arrestation, le 19 novembre 2018. Et il ne s'est jamais arrêté. Il n'y a pas un jour, pas une semaine où il n'y a pas eu de nouvelles accusations, de nouvelles rumeurs. 

À lire aussi
Les victimes sont de jeunes filles mineures en fugue ou habitant dans des foyers d'accueil. justice
Rouen : quatre jeunes mis en examen pour prostitution de mineures

Et, comme il l'a fait depuis le début du scandale, Carlos Ghosn a évoqué un complot contre lui. "On sait très bien quelle en est l'origine. Il y a quelques personnes à l'intérieur de Nissan qui sont à l'origine de cela. Elles bénéficient de complicités à l'extérieur de Nissan". Et de balayer les rumeurs d'un revers de main : "Il y a eu une démolition systématique".

Déjà sous le coup de trois inculpations pour déclarations inexactes de revenus sur les années 2010 à 2018, dans des documents remis par Nissan aux autorités financières, et pour abus de confiance, Carlos Ghosn est désormais sous la menace d'une quatrième mise en examen

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Carlos Ghosn Japon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants