2 min de lecture Californie

Californie : des "villes sanctuaires" pour les sans-papiers contre Donald Trump

Comment l’État le plus peuplé et le plus riche d’Amérique marque sa différence avec Donald Trump ? En entrant en résistance contre la politique migratoire du président.

Philippe Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé
>
États-Unis : la Californie, l'État qui s'oppose à la politique migratoire de Trump Crédit Image : Mark RALSTON / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Paul Véronique

Donald Trump est allé en Californie le week-end dernier, mais c’était seulement la deuxième fois depuis son élection. La première c’était en mars dernier, 417 jours après son investiture. Il s’était rendu à l’extrémité sud-ouest du pays, près de la frontière mexicaine, pour venir observer les prototypes de pans de mur qu’il a promis de faire bâtir à la frontière.

Pour l’instant, son mur se résume à ces quelques prototypes de neuf mètres de haut. Il n’était pas venu en Californie par hasard, beaucoup de villes de l’État sont entrées en résistance contre sa politique d’immigration. Prenons l’exemple de Los Angeles : la ville en elle-même abrite 10% des sans-papiers en Amérique, plus d’un million de personnes, souvent venues d’Amérique latine, notamment du Mexique, tout proche.

Dès l’élection de Donald Trump, le maire et le chef de la police, ont dit qu’ils refuseraient d’arrêter les sans-papiers. Car ici pour expulser un sans papier, ce sont les policiers ou les shérifs locaux qui doivent s’en charger, et ensuite remettre les immigrés clandestins aux autorités fédérales qui les expulsent.

À lire aussi
Un surfeur accompagné par un groupe de dauphins en Californie États-Unis
VIDÉO - Californie : un surfeur partage une vague avec un groupe de dauphins

Des "villes sanctuaires" pour les sans-papiers

Mais certaines villes vont plus loin encore que Los Angeles, et se déclarent "villes sanctuaires", où les sans-papiers sont à l’abri. En 2017, une des élues de Malibu, s’était battue pour que la ville protège les migrants, même illégaux. Au risque de perdre les financements de Washington, car Donald Trump menace de couper les subventions fédérales.

Beaucoup de Californiens défendent les sans-papiers, parce qu’ils sont convaincus que la Californie doit une bonne partie de sa richesse à l’immigration : les ingénieurs d’Apple et Google, deux géants mondiaux fondés par des enfants d’immigrés. Les créateurs du monde entier qui depuis un siècle, viennent tenter le rêve américain à Hollywood.

Plus de latinos que de blancs non-hispaniques

Mais aussi les nombreux ouvriers agricoles qui travaillent dans les immenses exploitations de Californie du Sud. Cette main d’œuvre immigrée, qualifiée, ou peu qualifiée, c’est notamment cela qui contribue à faire de la Californie une puissance mondiale. C’est pour cela que les électeurs californiens ont rejeté en masse le programme anti-immigration de Donald Trump.

Aux États-Unis, les statistiques ethniques sont fréquentes. On sait que depuis quatre ans, en Californie, il y a davantage de latinos que de blancs non-hispaniques. Alors tous ces latinos ne sont pas des immigrants, certains sont les descendants des Mexicains qui vivaient là avant que la Californie ne devienne américaine en 1850. Mais c’est aussi l’état qui compte le plus grand nombre d’habitants d’origine asiatique. En Californie se dessinent les traits du visage de l’Amérique des prochaines décennies.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Californie États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795650070
Californie : des "villes sanctuaires" pour les sans-papiers contre Donald Trump
Californie : des "villes sanctuaires" pour les sans-papiers contre Donald Trump
Comment l’État le plus peuplé et le plus riche d’Amérique marque sa différence avec Donald Trump ? En entrant en résistance contre la politique migratoire du président.
https://www.rtl.fr/actu/international/californie-des-villes-sanctuaires-pour-les-sans-papiers-contre-donald-trump-7795650070
2018-11-21 08:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9E74muueTNcMNxcGQ21cQg/330v220-2/online/image/2018/1121/7795650163_000-1ac69o.jpg