2 min de lecture États-Unis

Californie : Caitlyn Jenner, candidate au poste de gouverneure

L'icône transgenre Caitlyn Jenner a annoncé sa candidature au poste de gouverneure de Californie ce vendredi 23 avril. S'il elle est élue, ce sera la première personne transgenre à accéder à ce poste aux États-Unis.

Caitlyn Jenner en 2019 à Los Angeles.
Caitlyn Jenner en 2019 à Los Angeles. Crédit : Michael Tran / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Marie Gingault
Marie Gingault et AFP

L'ex-athlète olympique et membre du clan Kardashian Caitlyn Jenner a annoncé sa candidature au poste de gouverneure de Californie ce vendredi 23 avril. Si elle venait à être élue, elle serait ainsi la première personne transgenre à accéder à ce poste aux États-Unis.

"J'en suis", a affirmé l'icône transgenre dans un communiqué. Ancien décathlonien, victorieux de la médaille d'or aux JO Montréal en 1976, Caitlyn Jenner lancera officiellement sa campagne "dans les prochaines semaines". "Je suis une authentique gagnante et la seule 'outsider' qui peut mettre un terme au mandat désastreux" du gouverneur démocrate Gavin Newsom, a déclaré la militante républicaine.

"J'ai été une agitatrice pleine de compassion tout au long de ma vie, depuis que j'ai représenté les États-Unis et gagné une médaille d'or olympique jusqu'à aider à faire avancer le mouvement pour l'égalité", a souligné l'ancien beau-père de Kim Kardashian

Vers un possible référendum

Âgée de 71 ans, Caitlyn Jenner est installée en Californie "depuis presque 50 ans". "Je suis venue ici parce que je savais que chacun, peu importe leur histoire ou leur situation sociale, pouvait faire de leurs rêves une réalité", a-t-elle justifié. Lors de l'élection présidentielle de 2016, la militante transgenre avait soutenu Donald Trump. Toutefois, deux ans plus tard elle avait avoué regretter sa décision, estimant que la communauté transgenre était "continuellement attaquée" par le président républicain.

À lire aussi
restaurant
L'affaire OJ Simpson : le procès du siècle

La Californie pourrait prochainement organiser un référendum sur la révocation de son gouverneur, Gavin Newsom, autrefois très populaire. Néanmoins, en raison de sa décision d'imposer des restrictions sanitaires strictes pour endiguer la pandémie de coronavirus, son image a été ternie. Les autorités doivent confirmer d'ici la fin avril que le nombre de signatures requis (environ 1,5 million) pour organiser ce "scrutin de rappel" a bien été atteint.

Si les 1,5 million de signatures sont atteintes, il sera alors demandé aux Californiens s'ils souhaitent, oui ou non, remplacer Gavin Newsom, au pouvoir depuis 2019 et si oui, par qui.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Transgenre Californie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants