1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Kris Jenner accusée de harcèlement sexuel par son ancien garde du corps
1 min de lecture

Kris Jenner accusée de harcèlement sexuel par son ancien garde du corps

VU DANS LA PRESSE - L'ancien garde du corps de Kris Jenner la poursuit pour harcèlement sexuel. Elle dément l'accusation.

Kris Jenner à Hollywood en janvier 2020
Kris Jenner à Hollywood en janvier 2020
Crédit : JC Olivera / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Capucine Trollion
Capucine Trollion

Les Kardashian-Jenner sont en pleine polémique. Comme le révèle le média américain USA Today, Kris Jenner, la matriache de la célèbre famille est accusée par Marc McWilliams, son ancien garde du corps d'harcèlement sexuel. 

Des accusations qu'elle dément : dans un communiqué publié par l'avocat de Kris Jenner, le 1er octobre dernier, il est expliqué : "Lorsque Kris et Kourtney [Kardashian, citée dans la procédure] feront face à ce procès frivole, elles ont l'intention de poursuivre immédiatement McWilliams et ses avocats pour poursuites abusives". Selon les documents qu'a pu se procurer USA Today, Marc McWilliams a travaillé de 2017 à 2018 pour Kris Jenner jusqu'à sa "suspension". Il a ensuite été au service de Kourtney Kardashian, jusqu'en février 2019. Marc McWilliams avait été renvoyé par Kris Jenner car il avait été "surpris à de multiples reprises en train de dormir au volant pendant ses heures de travail", précise l'avocat de Kris Jenner.

La procédure indique que Marc McWilliams "a fait l'objet d'avances sexuelles et d'autres actes de harcèlement de la part de Kris Jenner", y compris des "commentaires sur son physique, ses activités sexuelles" et "des commentaires suggérant qu'il pouvait s'engager dans une relation amoureuse avec sexuelle" avec Kris Jenner. 

Les employeurs de Marc McWilliams sont restés "sourds"

Dès mai 2017, où Kris Jenner se serait livrée à des "contacts physiques de nature sexuelle non consentis" envers Marc McWilliams, il a contacté ses employeurs pour leur rapporter les faits. Mais, l'agence de sécurité n'aurait pris aucune disposition pour "arrêter Kris Jenner", peut-on lire encore dans le document. Le communiqué de l'avocat de Kris Jenner précise que Marc McWilliams n'a jamais porté plainte auprès de ses superviseurs. Sean Novak, l'avocat de l'ancien garde du corps, a de son côté expliqué : "Ils [la famille Kardashian-Jenner] mobilisent clairement leur formidable équipe de relations publiques pour mettre en place une campagne contre un de leurs anciens employés maltraité. Nous sommes impatients de régler ça au tribunal". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/