1 min de lecture Al-Qaïda

Burkina Faso : le groupe jihadiste GSIM revendique les attaques de Ouagadougou

Le groupe d'idéologie salafiste a revendiqué samedi 3 mars la double attaque perpétrée vendredi 2 mars dans la capitale du Burkina Faso, selon l'agence mauritanienne privée "Al Akhbar".

Vincent Parizot RTL Soir Week-End Vincent Parizot iTunes RSS
>
Burkina Faso : le groupe jihadiste GSIM revendique les attaques de Ouagadougou Crédit Image : Ahmed OUOBA / AFP | Crédit Média : Sina Mir | Durée : | Date : La page de l'émission
sina mir presente immersions sur rtl
Sina Mir
et La rédaction numérique de RTL

Le Groupe pour le soutien de l'islam et des musulmans (GSIM) a revendiqué les attaques du vendredi 2 mars à Ouagadougou, affirmant avoir agi en représailles à une opération française au Mali, dans un message parvenu samedi à l'agence privée mauritanienne "Al Akhbar".

Le groupe dirigé par le Touareg malien Iyad Ag Ghaly a mené ces attaques contre l'état-major des forces armées du Burkina Faso et l'ambassade de France à Ouagadougou, qui ont fait 7 morts parmi les militaires. 12 autres personnes ont été blessées et se trouvent en urgence absolue selon un bilan officiel. Du côté des assaillants, 9 ont été tués.

Le GSIM dit avoir commis ces attaques "en réponse à la mort de plusieurs de ses dirigeants dans un raid de l'armée française dans le nord du Mali il y a deux semaines", rapporte l'agence, citant un communiqué de l'organisation.

Le 15 février, une vingtaine de jihadistes présumés avaient en effet été "tués ou capturés", selon l'état-major français, lors d'une opération aérienne et au sol des forces françaises visant le groupe d'Iyad Ag Ghaly dans le nord-est du Mali, à proximité de la frontière avec l'Algérie.

À lire aussi
terrorisme
Burkina Faso : 35 civils tués dans une attaque jihadiste

Ce même groupe avait déjà revendiqué l'attaque qui avait coûté la vie à deux militaires français dans le nord du Mali, au moins de février.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Al-Qaïda Terrorisme Attentat
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants