1 min de lecture Justice

Brexit : 75.000 dossiers de condamnés non transmises par le Royaume-Uni

Les autorités britanniques ont omis de transmettre des dizaines de milliers de condamnations de citoyens européens à leur pays d'origine et ont ensuite tenté de dissimuler le problème, a révélé mercredi 15 janvier le "Guardian".

Une citoyenne Bitannique pendant le Brexit (illustration)
Une citoyenne Bitannique pendant le Brexit (illustration) Crédit : Niklas HALLE'N / AFP
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

Des révélations qui embarrassent le Royaume-Uni. Des dizaines de milliers de condamnations de citoyens européens n'ont pas été transmises à leur pays d'origine par les autorités britanniques, apprend-on ce mercredi 15 janvier. Les révélations du Guardian tombent mal pour le Royaume-Uni, qui doit négocier avec l'Union européenne des modalités de leur relation après le Brexit, notamment sur le plan judiciaire et les échanges d'informations.

Selon le quotidien, 75.000 dossiers relatifs à des condamnations de ressortissants de pays de l'Union européenne par la justice britannique depuis 2015, soit 30% des condamnations, certaines pour viol ou meurtre, n'ont pas été transmis en raison de problème informatique dans le système de la police.

Une fois le problème détecté, les autorités ont cherché à le couvrir. Un rapport d'une réunion sur le sujet en mai 2019 décrivait le ministère de l'Intérieur comme "nerveux" à l'idée de communiquer l'historique des condamnations, selon le Guardian.

Une enquête européenne réclamée

Un compte-rendu similaire publié un mois plus tard révélait qu'il était "toujours incertain" que les dossiers manquants soient envoyés aux pays concernés, en raison du "risque pour la réputation du Royaume-Uni".

À lire aussi
Deux surveillants à la prison de Villefranche-sur-Saône (illustration) justice
Coronavirus : un détenu crache sur des surveillants en se disant porteur du Covid

Interrogée par le quotidien, la députée européenne libérale néerlandaise Sophie in 't Veld a réclamé une enquête européenne, estimant que "la révélation de l'échec pour alerter les autorités sur ces criminels et la dissimulation après coup questionne la fiabilité du Royaume-Uni en tant que partenaire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Royaume-Uni Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants