2 min de lecture Amérique du Sud

Brésil : Lula ne sera pas candidat à la présidentielle

Grand favori des sondages, l'ex président a été déclaré inéligible par le Tribunal Supérieur Électoral du Brésil. Une loi interdit à toute personne condamnée en appel de se présenter à une élection.

L'ex-président Lula, le 7 avril 2018
L'ex-président Lula, le 7 avril 2018 Crédit : NELSON ALMEIDA / AFP
Caroline Drzewinski
Caroline Drzewinski
et AFP

Fin du suspense. Une majorité des juges du Tribunal Supérieur Électoral du Brésil a finalement invalidé vendredi 31 août la candidature de l'ex-président Lula à la présidentielle d'octobre. Incarcéré depuis avril pour corruption, il ne briguera pas un troisième mandat, bien qu'il soit le grand favori des sondages. 

Le pays n'est toutefois pas à l'abris d'un coup de théâtre, les juges pouvant revenir sur leur décision après le vote des deux derniers magistrats, qui ne s'étaient pas encore exprimés. Bien que ce résultat était attendu, le vote du juge Edson Fachinavait relancé momentanément le suspense. Il s'est appuyé sur une recommandation du comité des droits de l'Homme de l'ONU, qui préconisait de "respecter le droit de Lula à présenter sa candidature" le temps que tous les recours soient épuisés. 

Les espoirs de Luis Inacio Lula da Silva ont toutefois été anéanti en fin de soirée, quand le résultat a été porté à 4-1 avant le vote des deux derniers magistrats. Crédité de 39% des intentions de vote, l'ex-président a été déclaré inéligible en vertu d'une loi, qui interdit à toute personne condamnée en appel de se présenter à une élection. 

À lire aussi
Le glacier Grey, dans la Patagonie chilienne, changement climatique
Chili : deux grands icebergs se détachent du glacier Gray en deux semaines
Des manifestants se sont réunis vendredi 30 août devant le Tribunal Supérieur Électoral du Brésil.
Des manifestants se sont réunis vendredi 30 août devant le Tribunal Supérieur Électoral du Brésil. Crédit : EVARISTO SA / AFP

Une campagne électorale marquée par l'ombre de Lula

La question de la validité de la candidature de Lula ne figurait pas initialement à l'ordre du jour de la session extraordinaire qui a commencé en début d'après-midi. Elle a été ajoutée au dernier moment. Une décision férocement critiquée par le Parti des Travailleurs (PT) de Lula, pris au dépourvu. 

"Le TSE commet une autre violence judiciaire contre Lula et le peuple qui veut l'élire président", a affirmé le PT dans un communiqué. L'ex-juge du TSE Henrique Neves da Silva a expliqué que "quel que soit le jugement" rendu, "des recours sont encore possibles", notamment auprès de la Cour suprême. 

Le Tribunal électoral doit également décider si Lula a le droit d'apparaître dans les spots de campagne, diffusés à la télévision depuis vendredi. En attendant cette décision, le Parti des Travailleurs (PT) n'a pas manqué d'inclure des nombreuses images de l'ex-président sur les spots des candidats locaux pour les postes de sénateur et de gouverneur. Marcia Tiburi, qui brigue celui de gouverneure de Rio de Janeiro, a par exemple promis de "gouverner Rio comme Lula a gouverné le Brésil". 

Guerre de tweets pro et anti-Lula

L'ancien ouvrier métallurgiste est accusé d'avoir reçu un appartement en bord de mer de la part d'une entreprise du bâtiment, en échange de faveurs dans l'attribution de marchés publics. Il est également visé par cinq autres procédures, mais rejette farouchement toutes les accusations et se dit victime d'un complot politique visant à l'empêcher de briguer un troisième mandat. 

Le dernier sondage de l'institut Datafolha crédite Lula de 39% des intentions de vote au premier tour. Soit 20 points de plus que le deuxième, le député d'extrême droite Jair Bolsonaro. Lula inéligible, le PT devrait choisir pour candidat l'ex-maire de Sao Paulo Fernando Haddad, qui brigue actuellement la vice-présidence. 

Le PT a lancé sur Tweeter un appel à tous les partisans de Lula à soutenir sur ce réseau social sa candidature avec le hashtag #LulaNasUrnasTSE (Lula dans les urnes/TSE).
Le PT a lancé sur Tweeter un appel à tous les partisans de Lula à soutenir sur ce réseau social sa candidature avec le hashtag #LulaNasUrnasTSE (Lula dans les urnes/TSE). Crédit : EVARISTO SA / AFP

Le PT a lancé sur Tweeter un appel à tous les partisans de Lula à soutenir sur ce réseau social sa candidature avec le hashtag #LulaNasUrnasTSE (Lula dans les urnes/TSE), rapidement devenu viral. Mais cette campagne s'est vite transformée en guerre de tweets entre pro et anti-Lula, avec l'apparition du hashtag #LulaInelegivel (Lula inélegible). 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Amérique du Sud Brésil Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794612601
Brésil : Lula ne sera pas candidat à la présidentielle
Brésil : Lula ne sera pas candidat à la présidentielle
Grand favori des sondages, l'ex président a été déclaré inéligible par le Tribunal Supérieur Électoral du Brésil. Une loi interdit à toute personne condamnée en appel de se présenter à une élection.
https://www.rtl.fr/actu/international/bresil-lula-ne-sera-pas-candidat-a-la-presidentielle-7794612601
2018-09-01 05:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pLR6hHbiQq-nkhhn15hUjA/330v220-2/online/image/2018/0901/7794612616_l-ex-president-lula-le-7-avril-2018.jpg