1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Brésil : au moins 94 morts près de Rio de Janeiro à la suite de pluies torrentielles historiques
2 min de lecture

Brésil : au moins 94 morts près de Rio de Janeiro à la suite de pluies torrentielles historiques

Des inondations et glissements de terrains ont ravagé une ville dans le sud du pays. Le bilan est encore provisoire, le nombre de disparus n'a pas été officiellement établi.

Les inondations ont touché une ville située près de Rio de Janeiro.
Les inondations ont touché une ville située près de Rio de Janeiro.
Crédit : Florian PLAUCHEUR / AFP
Benoît Leroy & AFP

Paysage de désolation au Brésil. Après des pluies torrentielles mardi 15 février, au moins 94 personnes sont mortes suite aux inondations et aux glissements de terrains provoqués par les précipitations. Les "pires" depuis près d'un siècle pour la ville de Petropolis, à l'est du pays, selon le gouverneur de l'État. 

Ce jeudi, le bilan est encore provisoire. Depuis les intempéries de ce mardi, les pertes humaines n'ont cessé d'augmenter d'heure en heure Lors d'une conférence de presse Claudio Castro, gouverneur de l'État, évoquait même "les pires pluies depuis 1932". 

La mairie de la ville touristique, elle, a décrété l'"état de calamité", ainsi qu'un deuil de trois jours. Depuis Moscou où il se trouve en visite, le président Jair Bolsonaro a remercié son homologue russe Vladimir Poutine "de sa solidarité envers la population". Il a souhaité que "Dieu réconforte" ceux qui ont été endeuillés par "cette catastrophe".

Plus de deux jours après la catastrophe, le bilan pourrait encore grimper. En effet, le nombre de disparus n'a pas encore été officiellement établi. 300.000 personnes habitent dans cette ville située à 60 km au nord de Rio de Janeiro. Plusieurs dizaines d'habitants sont portés disparus, selon les autorités locales.

Des intempéries semblables une décennie plus tôt

À écouter aussi

Depuis le début de la saison, le Brésil est fortement touché par ces pluies quasi diluviennes. Des catastrophes qui seraient liées au réchauffement climatique selon les experts. D'autant que l'urbanisation brésilienne parfois sauvage favorise les inondations et glissements de terrain meurtriers.  

Ce n'est pas la première fois que le pays connaît un épisode dramatique de la sorte. En janvier 2011 déjà, plus de 900 personnes étaient décédées dans les mêmes conditions. Une catastrophe qui avait, là aussi, touché la ville de Petropolis et la région de Rio de Janeiro. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.