2 min de lecture Environnement

Amazonie : Jair Bolsonaro envoie l'armée brésilienne pour lutter contre les incendies

Donald Trump a aussi proposé à son homologue brésilien l'aide des États-Unis pour lutter contre les incendies.

Jaïr Bolsonaro, le 23 août 2019 à Brasilia
Jaïr Bolsonaro, le 23 août 2019 à Brasilia Crédit : Sergio LIMA / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Aux grands maux les grands remèdes. Le président brésilien Jair Bolsonaro a autorisé vendredi 23 août le déploiement de l'armée pour lutter contre les incendies en Amazonie, en réponse à la pression internationale croissante contre le Brésil.

La mesure, prise par décret, autorise à partir de samedi les gouverneurs des Etats concernés par les feux en Amazonie à mobiliser l'armée "pour des actions préventives et répressives contre les délits environnementaux", ainsi que "l'identification et la lutte contre les foyers d'incendies".

De l'autre côté de l'Atlantique, l'Amazonie est devenue "une priorité" à la veille du G7 de Biarritz, dans le sud-ouest de la France, où le président Emmanuel Macron a accusé Jaïr Bolsonaro d'avoir "menti" sur ses engagements climatiques et a décidé de s'opposer à l'accord de libre-échange UE-Mercosur.

Trump propose l'aide des États-Unis

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a estimé que les incendies constituaient une "crise internationale", avant le sommet de samedi et dimanche dont devraient sortir des "initiatives concrètes". Le président brésilien a répliqué en accusant sur Twitter son homologue français de vouloir "fomenter la haine contre le Brésil par simple vanité". Peu avant, il tweetait : "Le feu le plus ardent est celui de notre souveraineté sur l'Amazonie".

À lire aussi
Le Premier ministre Édouard philippe assemblée nationale
Huile de palme : Édouard Philippe demande un second vote

De son côté, le président américain Donald Trump a proposé à son homologue brésilien l'aide des Etats-Unis pour lutter contre les incendies en Amazonie. "Je viens de parler au président Jair Bolsonaro", a tweeté Donald Trump, insistant sur leurs bonnes relations. "Je lui ai dit que si les Etats-Unis pouvaient aider concernant les incendies en Amazonie, nous étions prêts à la faire!", a-t-il ajouté.

700 nouveaux feux en 24 heures

La ville de Porto Velho, dans l'Etat amazonien de Rondonia (nord-ouest), était recouverte vendredi d'un fin nuage rougeâtre de fumées, a constaté un journaliste de l'AFP-TV. "Cette situation n'est pas normale", c'est à cause des feux de forêt", a commenté le réceptionniste d'un hôtel.

À une soixantaine de kilomètres de Porto Velho, d'épais rideaux de fumée grise étaient visibles au-dessus de la végétation tropicale où des flammes dévoraient des arbres. Le spectacle était impressionnant, avec des vents forts attisant la fournaise.


Dans le "poumon de la planète", quelque 700 nouveaux feux ont été enregistrés en 24 heures jeudi, selon les chiffres communiqués vendredi par l'Institut national de recherche spatiale (INPE).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Brésil Jair Bolsonaro
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants