1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentats en Espagne : deux suspects écroués, un troisième laissé libre
1 min de lecture

Attentats en Espagne : deux suspects écroués, un troisième laissé libre

Au total, douze individus ont été identifiés comme étant membres de la cellule jihadiste responsable des attentats en Catalogne.

La police catalane lors des recherches pour retrouver Younès Abouyaaqounb après les attentats en Catalogne
La police catalane lors des recherches pour retrouver Younès Abouyaaqounb après les attentats en Catalogne
Crédit : Josep LAGO / AFP
Amélie James & AFP

Quatre suspects, membres présumés de la cellule jihadiste responsable des attentats en Catalogne, étaient présentés à la justice mardi 22 août. Driss Oukabi, Mohammed Aalla, Salh El Karib et Mohamed Houli Chemlal ont été inculpés pour tentative d'assassinat de nature terroriste.

À l'issue de leur audition, le juge en charge de l'enquête a placé en détention deux d'entre eux. Un troisième membre a quant à lui été laissé en liberté, sous contrôle judiciaire. Le juge a estimé que les indices contre ce troisième suspect étaient faibles même s'il est inculpé pour "appartenance à une organisation terroriste, assassinats terroristes, possession d'explosifs".

Le magistrat s'est également laissé trois jours pour enquêter et décider s'il libère le quatrième suspect. Pour l'heure, aucune information ne permet de savoir quels sont les suspects détenus ou relâché.

Une plus grande attaque était préparée

Au total, douze individus ont été identifiés comme étant membres de la cellule jihadiste responsable des attentats en Catalogne. Sept ont été abattus par les forces de l'ordre tandis que Abdelbaki Es Satty, un imam marocain, est mort dans l'explosion accidentelle d'une maison à Alcanar. Ce dernier est soupçonné d'être au cœur de la cellule terroriste. 

À écouter aussi

Durant leur audition, les quatre suspects encore en vie ont été interrogés sur la responsabilité de cet imam. Deux des suspects ont rejeté sa responsabilité, les deux autres ont dit ne rien savoir de lui, selon des informations communiquées à l'AFP. 

L'audition de ces quatre suspects visait notamment à déterminer le rôle de chacun dans ces attentats meurtriers. Devant le juge d'instruction, Mohamed Houli Chemla est passé aux aveux et a confié aux enquêteurs que la cellule terroriste préparait une attaque de plus grande envergure que celles qu'a connu le pays les 17 et 18 août. Des "monuments" auraient pu notamment être visés par les terroristes. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/