1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Allemagne : qui est Olaf Scholz, l'austère futur chancelier ?
1 min de lecture

Allemagne : qui est Olaf Scholz, l'austère futur chancelier ?

PORTRAIT - Le futur dirigeant allemand a annoncé mercredi un accord pour former le premier gouvernement post-Merkel dans le pays. Olaf Scholz, 63 ans, doit être investi chancelier début décembre au Bundestag.

Olaf Scholz, le 24 novembre 2021
Olaf Scholz, le 24 novembre 2021
Crédit : Tobias Schwarz / AFP
Thomas Pierre & AFP

Il est le nouveau visage du pouvoir allemand. Celui qui traitera désormais d'égal à égal avec les chefs d'États de la planète, et surtout l'homme qui a la lourde responsabilité d'être le successeur d'Angela Merkel après 16 ans à la tête de l'Allemagne. L'austère ancien ministre des Finances Olaf Scholz (SPD) dirigera le pays à partir de début décembre.

Sans grand charisme mais rassurant, Olaf Scholz s'est posé pendant la campagne législative comme un gestionnaire expérimenté. Qualifié d'incarnation de "l'ennui en politique" par le Spiegel, celui qu'on a surnommé "scholzomat" pour ses phrases débitées d'une voix de robot, a toutefois ressuscité en quelques mois seulement un parti social-démocrate (SPD) donné moribond. 

Également vice-chancelier du gouvernement de coalition d'Angela Merkel, cet homme de 63 ans, réfléchi et pointilleux, a fait un parcours presque sans faute, cultivant habilement ses similarités (sobriété, compétence technique) avec la très populaire Angela Merkel. Comme elle, le natif d'Osnabrück, au nord-ouest de l'Allemagne, goûte peu les grands discours et les visions politiques, si chères au SPD.

"On ne dépense que ce que l'on a"

Comme elle également, il est un pragmatique, qui depuis 2018 a veillé au strict maintien d'une gestion financière rigoureuse en Allemagne en tant que ministre des Finances, conformément à son crédo "on ne dépense que ce que l'on a". Entré au SPD à l'âge de 17 ans, il a flirté au début avec les idéaux de gauche avant d'emprunter une voix plus centriste, ce qui l'a un temps marginalisé dans sa formation.

À lire aussi

Seules ombres au tableau, les affaires. Olaf Scholz a été éclaboussé par le scandale Cum-ex, une fraude sur les dividendes de plusieurs milliards d'euros du temps où il dirigeait Hambourg de 2011 à 2018, sans que son implication n'ait toutefois pu être établie. Lundi, le favori s'est ainsi présenté à une audition parlementaire à haut risque politique pour lui. Il a du se justifier sur la non-transmission à la justice, par des fonctionnaires de son ministère, d'éléments concernant une opération présumée de blanchiment d'argent.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/