2 min de lecture Algérie

Algérie : qu'est ce que la "révolte du bikini", mouvement citoyen et spontané

ÉCLAIRAGE - Depuis près d'un mois, elles partent à l'assaut des plages avec comme seule arme leur bikini. Le rendez-vous est, à chaque fois, donné sur Facebook.

Révolte du bikini en Algérie
Révolte du bikini en Algérie Crédit : RYAD KRAMDI / AFP
Amélie James
Amélie James

Et si une rébellion était bel et bien en marche en Algérie ? Depuis juillet dernier, plusieurs centaines de femmes se mobilisent pour faire accepter le bikini sur les plages du pays. Ce lundi 7 août, une nouvelle "baignade républicaine" est organisée. Le but étant de dénoncer le harcèlement des femmes sur les plages en Algérie. 

"Le but n'est pas d'imposer une quelconque tenue mais d'encourager la diversité". En juillet dernier, le Provincial, un quotidien algérien faisait état de ce mouvement citoyen né sur les réseaux sociaux, peu de temps après la fin du Ramadan. À l'initiative de celui-ci, surnommé "la révolte du bikini" par la presse française, un petit groupe d'Algériennes lassées de subir les "tentatives d'oppressions" sur les plages. 

Depuis près d'un mois, elles partent donc à l'assaut des plages avec comme seule arme leur bikini. Le rendez-vous est, à chaque fois, donné sur Facebook. Après un premier rendez-vous fixé début juillet, les manifestantes se sont de nouveau données rendez-vous lundi 7 août à la plage de Tichy, en Kabylie. 

"Le personnel fait entrer des femmes nues"

La journaliste à l'origine de l'article publié dans le Provincial, également membre du collectif s'est confiée dans une interview donnée à Marianne. La jeune femme de 24 ans a expliqué que la présence de femmes vêtues de bikinis avait fait fuir un homme venu avec son épouse, qui portait quant à elle le burkini. Celui-ci se serait énervé en accusant le personnel de faire entrer "des femmes nues". Une anecdote parmi tant d'autres si l'on en croit les témoignages qui se multiplient sur les réseaux sociaux.  

À lire aussi
Ali Benflis, candidat à la présidentielle en Algérie le 12 décembre 2019 élection présidentielle
DIAPORAMA - Algérie : qui sont les 5 candidats en lice pour la présidentielle ?

Dans une interview donnée au quotidien local, l'une des manifestantes confiait que le but d'une telle opération est de "changer la société profondément et en douceur". "Nous ne voulons pas changer leur vision des choses, mais simplement leur inculquer la tolérance et l’acceptation de l’autre", témoignait-elle. Selon le quotidien local, le groupe comptait, peu de temps après sa création, 2.876 membres. "Dans l'unique image publiée de ces 'rassemblements' de militantes, on dénombre 24 femmes en bikini dont la moitié en short ou enfilant une serviette de plage au niveau de la taille", a cependant constaté un journaliste au Quotidien d'Oran dans une interview au Huffington Post

Une tenue autorisée

En Algérie, rien n'interdit le port de bikinis sur les plages. Le journal Le Point précise que jusqu'aux années 1990, la mixité et les maillots de bain étaient de mise dans le pays. "Aujourd'hui, elles (les femmes, nldr) ont le choix entre : djellabas, maillots de bain, bikinis et burkinis. Mais c'est bien le burkini qui semble avoir conquis ses lettres de noblesse", note l'hebdomadaire. Né de la contraction de "burqa" et de "bikini", ce maillot de bain a la particularité de recouvrir le corps, les bras, les jambes ainsi que les cheveux. Depuis son introduction sur le territoire français, cet équipement est au cœur d'une vaste polémique

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Algérie Réseaux sociaux Vacances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants