2 min de lecture Abdelaziz Bouteflika

Algérie : des centaines de manifestants à Alger contre un 5e mandat de Bouteflika

De nombreux manifestants ont défilé vendredi 22 février dans les rues d'Alger. Ils ont tenu à protester contre le cinquième mandat du président algérien Bouteflika alors que toute manifestation est officiellement interdite depuis 2001.

Des centaines de manifestants ont protesté contre le cinquième mandat du président algérien Bouteflika le 22 février 2019
Des centaines de manifestants ont protesté contre le cinquième mandat du président algérien Bouteflika le 22 février 2019 Crédit : RYAD KRAMDI / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin et AFP

Le 9 février 2019, le Front de libération nationale a officiellement investi Abdelaziz Bouteflika comme candidat pour briguer un nouveau mandat à la tête de l'Algérie. Alors que les manifestations sont officiellement interdites depuis 2001, de nombreux Algériens sont descendus dans les rues d'Alger ce vendredi 22 février.

"Pas de 5e mandat", "Ni Bouteflika, ni Saïd" (frère du chef de l'Etat, souvent perçu comme son successeur potentiel), ont scandé les manifestants. Une majorité de jeunes ont ainsi défilé autour de la place de la Grande Poste, en plein centre de la capitale algérienne. 

"Pouvoir assassin!", "Ouyahia, dégage !", ont exprimé les protestataires, en référence au Premier ministre Ahmed Ouyahia, un fidèle de Bouteflika dont il dirige le gouvernement pour la troisième fois. La police, déployée en nombre, n'est pas intervenue immédiatement, se contentant de bloquer l'accès à la place de la Grande Poste. Un cortège s'est dirigé vers la présidence, à environ 4km de la place, mais s'est retrouvé bloqué à mi-chemin, la police en interdisant tous les accès.

Plusieurs autres rassemblements ont été signalés dans la journée notamment à Tizi Ouzou et à Béjaïa (nord), à Annaba (nord-est) ou Ouargla (est), selon des sites d'information algériens. 

Une santé fragile mais une volonté d'acier

Diminué par les séquelles d'un accident vasculaire cérébral (AVC) dont il a été victime en 2013,  Abdelziz Bouteflika brigue son cinquième mandat consécutif. Depuis 2004, il est systématiquement réélu au premier tour avec plus de 80% des suffrages exprimés.

À lire aussi
Le président algérien Abdelaziz Bouteflika en novembre 2017 élection présidentielle
Algérie : Abdelaziz Bouteflika confirme qu'il restera président au-delà de son mandat

Dans un message adressé à ses concitoyens, le Président algérien a devancé les critiques sur son état de santé, qui selon certains de ses opposants le rend inapte à gouverner. "Bien sûr, je n'ai plus les mêmes forces physiques qu'avant (...) mais la volonté inébranlable de servir la Patrie ne m'a jamais quittée et elle me permet de transcender les contraintes liées aux ennuis de santé", a-t-il écrit. La présidence algérienne a annoncé qu'il se rendrait dimanche 24 février à Genève pour des "examens médicaux périodiques". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Abdelaziz Bouteflika Algerie Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797027177
Algérie : des centaines de manifestants à Alger contre un 5e mandat de Bouteflika
Algérie : des centaines de manifestants à Alger contre un 5e mandat de Bouteflika
De nombreux manifestants ont défilé vendredi 22 février dans les rues d'Alger. Ils ont tenu à protester contre le cinquième mandat du président algérien Bouteflika alors que toute manifestation est officiellement interdite depuis 2001.
https://www.rtl.fr/actu/international/algerie-des-centaines-de-manifestants-a-alger-contre-un-5e-mandat-de-bouteflika-7797027177
2019-02-22 18:55:13
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nzf3SsImrLrkrIW-Yg1b8w/330v220-2/online/image/2019/0222/7797027699_des-centaines-de-manifestants-ont-proteste-contre-le-cinquieme-mandat-du-president-algerien-bouteflika-le-22-fevrier-2019.jpg