1 min de lecture Climat

Alaska : le tourisme dangereux de la fonte des glaces

Avertis du changement climatique en cours et de la fonte des glaciers, de plus en plus de touristes s'envolent pour l'Alaska, afin d'admirer les paysages. Un cercle vicieux, pour des géologues.

Des touristes sur un glacier, en Alaska
Des touristes sur un glacier, en Alaska Crédit : Lance King / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Photo Esther
Esther Serrajordia Journaliste

Admirer les paysages avant qu'il ne soit trop tard, cela semble être le leitmotiv des touristes qui sont de plus en plus nombreux à s'envoler pour l'Alaska. Pleinement conscient du réchauffement climatique et de la fonte des glaces, ces derniers semblent vouloir profiter des derniers instants

D'après les voyagistes de la région, l'augmentation est notoire. En 2018, ils étaient 27% de plus à visiter le pays qu'en 2008. Et pour la haute-saison de 2019, l'Alaska attend plus de deux millions de visiteurs étrangers. Les touristes les plus nombreux sont les chinois. Ils étaient au moins 10.000 à visiter l'Alaska en 2018. 

Or, il est de plus en plus difficile d'accéder aux glaciers. En décembre 2018, deux touristes ont failli être percuté par l'effondrement d'un glacier. Un guide touristique d'Alaska, qui dirige des excursions sur les glaciers depuis 2007, a déclaré au Daily Telegraph que sa randonnée la plus populaire n'était plus faisable. De plus, "il y a de plus en plus de terres pour accéder aux glaces, ce qui rend la marche plus longue, et plus compliqué, le niveau n'est pas accessible pour tout le monde". 

Cercle vicieux

Mais le plus gros danger concerne les glaciers eux-mêmes. L'augmentation du tourisme est néfaste,notamment à cause de l'augmentation des trajets en avion à destination de l'Alaska. Le géologue Shad O'Neil, affirme ainsi que cela a joué, et joue un rôle sur la fonte des glaces, qui ne se régénèrent plus comme avant. 

À lire aussi
Donald Trump et Greta Thunberg climat
Donald Trump conseille à Greta Thunberg de se "détendre" et d'aller au cinéma

Faire le trajet pour observer ce qui ne sera plus observable, et y contribuer pleinement. C'est ce que dénonce ce géologue. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Climat Changement climatique Alaska
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants