2 min de lecture Animaux

Donald Trump autorise la chasse aux ours polaires en Alaska

Les loups et les ours peuvent désormais être abattus librement en Alaska, jusque dans leur terrier et même s'ils hibernent.

Donald Trump autorise la chasse aux ours polaires en Alaska (image d'illustration)
Donald Trump autorise la chasse aux ours polaires en Alaska (image d'illustration)
Marie Demeulenaere
Journaliste

Donald Trump persiste et signe : l'avenir de l'espèce animale et les priorités environnementales de son pays ne font pas partie de ses priorités. Le président américain vient de rayer à l'encre noire, les réglementations signées en 2016 par l'ancien chef de l'État Barack Obama, l'Alaska National Wildlife Refuges Rule. Le texte interdisait certaines pratiques de chasse en Alaska. Principale victime : l'ours polaire d'Alaska. Les chasseurs peuvent en effet chasser les prédateurs jusque dans leur terrier, ainsi que leur progéniture. Ils peuvent également tirer sur les animaux depuis les hélicoptères et avoir recours à des appâts. L'interdiction d’abattage sauvage des loups et louvetaux a été levée, sans restriction. 

Sur la table du Congrès depuis plusieurs semaines, le texte avait été approuvé avec 52 voix contre 47 et attendait la signature du président, désormais apposée en bas du texte. À l'origine de ce projet de loi controversé, Don Young, membre du parti républicain et représentant pour l'Alaska depuis 1973. "Il ne s’agit pas des petits ours polaires, des petits grizzlis ou des loups à la télévision. Il s’agit du droit de l’État à gérer les affaires relevant de sa faune et de ne pas permettre au gouvernement fédéral de le faire", avait déclaré l'homme politique lors du vote du Congrès en mars. 

Le poids des lobbies des armes et de la chasse

Le 49e État des États-Unis est un des bastions de l'électorat de Donald Trump et la "chasse sportive" est une pratique culturelle pour de nombreux habitants, qui évoquent notamment leur droit à "l'autogestion" de leur faune. Les élus ont par ailleurs été soutenus par deux principaux lobbies : celui des armes, le National Rifle Association et celui des chasseurs, le Safari Club, deux poids lourds qui pèsent dans la justice américaine. 76.8 millions d'acres de réserves fédérales et de zones de protection sont concernés par cette mesure. 

À lire aussi
Le zoo de Beauval vient de se doter d'une ligne de télécabines pour survoler les animaux animaux
DIAPORAMA - Zoo de Beauval : des télécabines pour survoler certains animaux

Plusieurs associations environnementales sont montées au créneau : Wayne Pacelle, le président de l’ONG de protection animale The Humane Society of the United States, a dénoncé sur son blog un "vote cruel et insensible" et a insisté sur le rôle "essentiel" des prédateurs carnivores dans l'équilibre écologique. "Les éliminer aura de graves conséquences", a-t-il prévenu. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Environnement Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788105294
Donald Trump autorise la chasse aux ours polaires en Alaska
Donald Trump autorise la chasse aux ours polaires en Alaska
Les loups et les ours peuvent désormais être abattus librement en Alaska, jusque dans leur terrier et même s'ils hibernent.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/donald-trump-autorise-la-chasse-aux-ours-polaires-en-alaska-7788105294
2017-04-13 11:38:10
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lKdVgwQHGL2tszJp-FreBw/330v220-2/online/image/2016/0721/7784174436_un-ours-polaire-dans-l-ocean-arctique-le-24-aout-2015-illustration.jpg