1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Afghanistan : un dirigeant taliban promet de "bonnes nouvelles" sur l'éducation des filles
1 min de lecture

Afghanistan : un dirigeant taliban promet de "bonnes nouvelles" sur l'éducation des filles

Dans sa première interview télévisée, le ministre afghan de l'Intérieur a assuré que son gouvernement ne s'opposait pas à ce que les filles aillent à l'école. Le mouvement a pourtant fermé les écoles dédiées en mars dernier.

Sirajuddin Haqqani, ministre de l'Intérieur du gouvernement des talibans.
Sirajuddin Haqqani, ministre de l'Intérieur du gouvernement des talibans.
Crédit : Wakil KOHSAR / AFP
Benoît Leroy & AFP

Le ministre de l'Intérieur du gouvernement nommé par les talibans, Sirajuddin Haqqani, a promis lundi de "très bonnes nouvelles" pour "très bientôt" au sujet d'un retour des filles dans les écoles secondaires en Afghanistan, dans une rare interview avec la chaîne américaine CNN International. Énième promesse non suivie d'effets ? Seul l'avenir le dira.

Et pour cause, en mars dernier, les talibans ont fait refermer aux filles les lycées et collègesquelques heures à peine après leur réouverture pourtant annoncée de longue date. Un revirement ordonné directement par le chef suprême du mouvement taliban qui avait indigné la communauté internationale.

"J'aimerais apporter une clarification. Personne ne s'oppose à l'éducation pour les femmes", a déclaré le ministre taliban, dans sa première interview à visage découvert. Le public n'a découvert son visage qu'en mars dernier.

Une éducation basée sur les "règles et principes islamiques"

Il a fait valoir que les filles pouvaient déjà aller en classe au primaire. "Au-delà de ces niveaux, le travail se poursuit sur un mécanisme" permettant de rouvrir les écoles secondaires, a-t-il détaillé. "Très bientôt, vous allez entendre de très bonnes nouvelles à ce sujet", a-t-il assuré à la journaliste de CNN International.

À écouter aussi

Sirajuddin Haqqani a laissé entendre que ce "mécanisme" était lié à la tenue vestimentaire exigée pour les futures élèves, expliquant que l'éducation devait être basée sur la "culture" afghane et les "règles et principes islamiques", et évoquant "plus largement" la question du port du hijab. Par ailleurs, les dirigeants afghans ont exhorté l'ensemble des femmes du pays à porter le voile islamique lorsqu'elles sortaient de leur domicile, chose qui leur est désormais fermement déconseillée.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur