1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Afghanistan : où en est le pays un an après le retour des talibans ?
2 min de lecture

Afghanistan : où en est le pays un an après le retour des talibans ?

REPORTAGE - Entre les sanctions internationales et les mesures restrictives imposées par les talibans, près de la moitié de la population afghane se retrouve en insécurité alimentaire.

Des femmes afghanes, dans une rue de Kaboul, le 18 novembre 2021
Des femmes afghanes, dans une rue de Kaboul, le 18 novembre 2021
Crédit : Hector RETAMAL / AFP
Afghanistan : où en est le pays un an après le retour des talibans ?
00:04:02
Marc Lemant - édité par Florine Boukhelifa

Le 15 août 2021, la capitale de l'Afghanistan, Kaboul, retombait aux mains des talibans, précipitant ainsi le retour au pouvoir du mouvement islamiste après vingt ans de guerre. Depuis, l'effondrement de l’économie, qui a causé une crise humanitaire, a conduit le pays au bord du gouffre. Selon les Nations Unies, près d'un Afghan sur deux vit en situation d'insécurité alimentaire, soit dix-neuf millions de personnes, et plus de la moitié des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë.

La crise économique a mis la population à genoux, si bien que dans les rues de la capitale afghane, la mendicité a explosé. Devant les boulangeries, des dizaines de femmes passent ainsi des heures assises sur le trottoir à faire la manche, en espérant que des clients leur donnent un peu de pain. Beaucoup de ces mendiants sont de nouveaux pauvres : ils vivaient correctement avant le retour au pouvoir des talibans, mais ont fini au chômage et n'ont plus d'autre choix. 

Kamila est une ancienne couturière et femme de ménage. Désormais, elle fait la manche vêtue d'une burqa, non pas par conviction religieuse ou par peur des talibans, mais par honte. "Personne ne nous soutient. Ma fille de deux ans et demi a besoin de lait, de nourriture et plus tard de faire des études. Elle a besoin d'opportunités, mais au lieu de ça je ne peux même pas la nourrir", désespère la jeune femme. Alors que son enfant est malade, "je devrais l'emmener chez le médecin, mais au lieu de ça je dois mendier".

Beaucoup d'Afghans ont faim, mais le problème n'est pas une pénurie de nourriture puisqu'il y en a. Cependant, les prix ont explosé et les habitants n'ont plus d'argent à dépenser. Par exemple, la boulangerie devant laquelle mendie Kamila vendait le pain à dix centimes l'année dernière, il est désormais à vingt centimes.

"Nous ne savons pas ce que nous allons faire"

À lire aussi

À l'origine de ces crises économiques et humanitaire qui frappent l'Afghanistan, la suspension des financements internationaux et les restrictions économiques imposées par les pays Occidentaux pour punir les talibans. Avant leur retour au pouvoir, les trois quarts de l’économie afghane dépendaient des aides étrangères, qui ont été coupées du jour au lendemain.

Parmi les mesures punitives, la saisie de la réserve nationale afghane par les États-Unis ou encore la déconnexion du système bancaire international de la banque centrale. Résultats : crise des liquidités, explosion de l’inflation et bond du chômage.

Dans un parc industriel de Kaboul, la majorité des usines ont dû fermer leurs portes. Parmi elles, l'entreprise textile de Marwais Taufiq qui employait 700 personnes sous le précédent gouvernement, dont 500 femmes. Tous les salariés sont désormais au chômage, car depuis la paralysie du système bancaire, l'homme ne peut plus importer de matériaux ni exporter les produits finis. "Nous aimerions pouvoir employer les gens et leur donner un salaire, mais ce n'est plus possible", explique-t-il, "très attristé" par la situation. "Plus personne ne travaille et nous ne savons pas ce que nous allons faire. Personne ne sait", se désole-t-il.

Désormais, le dilemme reste entier pour les pays Occidentaux. Ces derniers veulent obtenir des concessions des talibans, notamment sur les droits des femmes, mais risquent dans le même temps de prolonger la souffrance de la population en ne levant pas les sanctions.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/