1 min de lecture Escroquerie

Belgique : il pirate le site d'une compagnie aérienne et s'offre un voyage à New-York

VU DANS LA PRESSE - En piratant une application spéciale de Brussels Airlines, le jeune Belge a offert un aller-retour à New-York à deux de ses amis ainsi qu'à lui-même.

Un avion sur le tarmac de l'aéroport (illustration)
Un avion sur le tarmac de l'aéroport (illustration) Crédit : JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Venantia
Venantia Petillault

L'affaire se déroule en Belgique. Un jeune homme de 25 ans, a réussi à pirater le système de billetterie en ligne de la compagnie aérienne Brussels Airlines pour s'offrir un aller-retour gratuit à New-York, pour lui et deux de ses amis. Le jeune homme comparaissait ce lundi 2 mars devant le tribunal correctionnel de Malines (Belgique) pour sabotage informatique.

Les faits remontent à 2016. En piratant une application réservée aux employés de la compagnie aérienne, le prévenu s'est offert trois billets en classe affaires pour New-York. Il a ensuite annulé la réservation afin de récupérer son argent et fait en sorte que les billets restent valides. L'escroquerie s'élève à près de 18.000 euros car chaque trajet coûte 6.000 euros, rapporte le quotidien régional Ouest France. 

Le jeune homme n'en était pas à son coup d'essai. Il avait déjà réussi à pirater les systèmes informatiques du Thalys, de Mobistar, Proximus et Lufthansa. Brussels Airlines s'est portée partie civile et réclame environ 20.000 euros de dommages et intérêts. Le prévenu a proposé d'aider la compagnie aérienne à travailler sur les faiblesses de son système informatique. Le verdict est attendu pour le 30 mars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Escroquerie Fraude Avions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants