1. Accueil
  2. Actu
  3. Food
  4. Le tour du monde de Marie et Corentin, plus fort que le handicap
2 min de lecture

Le tour du monde de Marie et Corentin, plus fort que le handicap

REPORTAGE - Les deux trentenaires réalisent un tour du monde en van pour une belle raison : Marie est atteinte du syndrome de Usher. Elle veut voir le monde avant de perdre son audition et surtout sa vue.

Marie et Corentin font le tour du monde en van.
Marie et Corentin font le tour du monde en van.
Crédit : Frédéric Perruche/RTL
Marion veut parcourir le monde avant de perdre la vue
04:04
Frédéric Perruche
Journaliste

Marie et Corentin, deux trentenaires habitants à Autun (Saône-et-Loire), sont en passe de relancer leur tour du monde en van interrompu par la crise sanitaire. Tous les deux  veulent continuer de voir du pays, car Marie est atteinte du syndrome d'Usher qui détériore son audition et surtout sa vue, année après année.
 
Même si c'est d'abord leur passion commune de l'aventure, des grands espaces, qui a déclenché l'idée de ce voyage, la perte progressive de la vue de Marie a également joué. Profiter, découvrir les beautés du monde, ses richesses, avant qu'il ne soit trop tard.

"J'ai mon champ de vision qui se rétrécit au fil des ans, explique-t-elle, plus la cécité nocturne (je ne vois plus la nuit ou quand il fait sombre) et la cataracte. Une personne normalement voyante voit à 180 degrés, je ne vois plus qu'à 40 degrés."

En juin 2018, Marie et Corentin ont tout abandonné, maison, travail, et investi leurs économies pour partir autour du monde dans un van, une toute petite maison sur roue baptisée Sam.

Quand je vois un paysage, je prends le temps de le regarder, de le mémoriser

Marie, sur RTL

Partout sur le van, des autocollants des 25 pays traversés, des drapeaux. Canada, japon, Iran, Turquie, Corée du sud, 65 000 kilomètres parcourus et quelques galères, mais surtout de belles rencontres, des sourires, et des panoramas, inoubliables.
 "Le désert en Iran, se souvient Marie. J'ai toujours été fascinée par les déserts et là on a pu y dormir, faire un bivouac sous les étoiles, c'est un super souvenir. Quand je vois un paysage, je prends le temps de le regarder, de le mémoriser".  

À lire aussi

La crise sanitaire, a bien sûr abrégé le périple de nos deux grands voyageurs l'an dernier, qui n'ont qu'un objectif reprendre la route. Et ils ne manquent pas d'idée, après la reprise du travail en France, quelques mois, Marie et Corentin, voudraient gagner l'Afrique, et plus tard, traverser les États-Unis pour continuer à vivre et rêver, malgré le handicap.

 "Il y a toujours moyen d'arriver à ses fins. Si on a envie de faire quelques chose, il faut s'accrocher et se dire qu'il y a moyen de le faire." "Le handicap c'est un frein mais ce n'est pas une fin", ajoute Corentin. Marie, ne se considère pas comme un modèle, mais elle espère que son aventure donnera des idées, à d'autres.

Marie et Corentin font le tour du monde en van.
Marie et Corentin font le tour du monde en van.
Crédit : Frédéric Perruche/RTL

"J'ai une fierté d'avoir réussi à rendre se rêve possible. Je ne me suis pas découragée. Même si on a un handicap, le premier pas est le plus difficile. Et pour suivre, le périple de Marie et Corentin : une page Facebook, et un site internet, sourires autour du monde.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/