1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Téléphone : il rembourse un crédit pour un produit qu'il n'a jamais reçu
1 min de lecture

Téléphone : il rembourse un crédit pour un produit qu'il n'a jamais reçu

Il a suffi que Mackany envisage un achat sur un grand site multimédia pour que tout s’emballe. Alors qu’il annule finalement sa commande, l’erreur a lieu. On commence à le prélever automatiquement, 1 fois, 2 fois, 5 fois...

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
Il rembourse un crédit pour un téléphone qu'il n'a jamais reçu
01:19:11
Emmanuelle Brisson

Mackany est informaticien. En octobre 2019, il désire acheter un smartphone dernière génération. Pour cela, il est prêt à casser sa tirelire ! Il jette son dévolu sur un téléphone à environ 1.400 euros sur un grand site multimédia français. Pour le paiement, il opte pour un achat en plusieurs fois. Faute de stock disponible, la commande est finalement annulée le 6 octobre 2019.

Mais quelques semaines plus tard, Mackany reçoit un chèque de remboursement du montant du téléphone, alors qu'il ne l'a pas payé. Il explique alors sa situation au service client par téléphone, qui lui indique qu’il s’agit d’une erreur. Pour autant, quelques mois plus tard, il a la très mauvaise surprise de constater un prélèvement de 142 euros sur son compte.

Le destinataire correspond à un établissement de financement. Il s’agit du partenaire de la chaîne de magasins où Mackany a commandé le smartphone. Il comprend alors qu'on l'a fait souscrire à un crédit à la consommation pour le téléphone dont la commande avait été annulé ! Mais il y a pire...

Harcelé par les huissiers

Malgré ses nombreuses démarches (appels, courriers, mails), impossible de stopper le mécanisme. Après 4 mois de prélèvements, Mackany fait opposition, ce qui lui vaut d’être fiché à la banque de France. En parallèle il est harcelé par les huissiers. A bout de patience, après 2 ans de relances, il ne sait plus comment régulariser sa situation.
 
Fiché donc à la banque de France, il ne peut pas faire de crédit. Il a pourtant besoin d’un prêt pour refaire sa toiture et il y a urgence. Il a contacté Julien Courbet pour que l’entreprise respecte son engagement oral et rembourse les 6.829 euros promis.

À lire aussi

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/