1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Rachat de SFR : Vivendi n'a pas pris de décision et continuera à étudier les offres ce week-end
1 min de lecture

Rachat de SFR : Vivendi n'a pas pris de décision et continuera à étudier les offres ce week-end

La maison mère de SFR a décidé de suspendre ses travaux pour ce vendredi 4 avril. Elle continuera à étudier les offres de Bouygues et Numericable ce week-end.

Bouygues a encore amélioré son offre de rachat de SFR.
Bouygues a encore amélioré son offre de rachat de SFR.
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
La rédaction numérique de RTL & AFP

Vivendi a décidé de ne pas décider. Le Conseil de surveillance de Vivendi qui étudie les offres d'Altice/Numericable et de Bouygues pour le rachat de SFR a suspendu vendredi soir ses travaux mais va les poursuivre durant le week-end. "Les travaux du Conseil vont se poursuivre ce week-end", a indiqué une porte-parole de Vivendi à l'AFP.

La rédaction vous recommande

Le conseil de surveillance de la maison mère de SFR s'est réuni vendredi après-midi pour décider du sort de l'opérateur au carré rouge à l'issue de trois semaines de négociations exclusives avec le câblo-opérateur, sur la base d'une offre qui prévoit un paiement de 11,75 milliards d'euros pour Vivendi, ainsi que l'attribution de 32% du capital de la nouvelle entité.

Lutte acharnée pour le deuxième opérateur hexagonal

Mais Bouygues a dévoilé en fin de matinée une contre-proposition améliorée qui a sans doute donné à réfléchir aux membres du Conseil. Cette offre atteint 15 milliards d'euros en numéraire, et 10% du nouvel ensemble pour Vivendi et elle valorise ainsi SFR à 16 milliards d'euros avant synergies.
Bouygues laisse ainsi le choix à Vivendi entre plus d'argent ou plus d'actions en laissant sur la table une de ses précédentes offre, faite le 12 mars, qui impliquait que Vivendi reçoive 11,3 milliards d'euros en numéraire et 43% du capital du nouvel ensemble à naître. 
La campagne de persuasion que mène Bouygues a par ailleurs été appuyée par le gouvernement qui s'est ému de voir un actif français tomber dans les mains de l'actionnaire majoritaire de Numericable, Altice, entreprise luxembourgeoise cotée à Amsterdam.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/