1. Accueil
  2. Actu
  3. Eco Conso
  4. À quoi sert le QR Code sur les étiquettes de vos vêtements ?
1 min de lecture

À quoi sert le QR Code sur les étiquettes de vos vêtements ?

Depuis le 1er janvier 2023, les entreprises au chiffre d'affaires d'au moins 50 millions d'euros ont l'obligation de mentionner plusieurs choses sur leurs étiquettes.

Vêtements pour hommes (illustration)
Vêtements pour hommes (illustration)
Crédit : AFP / Archives, Pierre Verdy
William Vuillez & AFP

Vous l'avez peut-être remarqué si vous avez récemment acheté des vêtements dans une grande enseigne, un petit QR Code a fait son apparition sur les étiquettes. C'est en fait pour améliorer la traçabilité pour le consommateur. Le secteur du textile étant parmi l'une des plus polluantes industries de la planète, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (Loi Agec) a prévu de le réformer. Ainsi, depuis le 1er janvier 2023, les entreprises au chiffre d'affaires d'au moins 50 millions d'euros ont l'obligation de mentionner plusieurs choses sur leurs étiquettes.

En scannant ce QR Code, vous avez accès au pays de réalisation des principales opérations de fabrication (tissage, teinture-impression et confection), ainsi que la présence de matière recyclée, de substances dangereuses, de fibres microplastiques et la recyclabilité. En effet, le pourcentage de matière recyclée doit être mentionné. Et si ce QR Code n'est pas présent, ces caractéristiques peuvent être accessibles sur les sites internet des fabricants et importateurs, par exemple.

Vers un Nutri-score du vêtement ?

Industrie parmi l'une des plus polluantes de la planète, le secteur textile met sur le marché français 600.000 tonnes de vêtements par an dont 96% sont importés, rappelle à l'AFP Éric Boël, président de la commission développement durable de l'Union des industries textiles. Un volume en croissance exponentielle, "les Français consommant en moyenne 60% de vêtements de plus qu'il y a 15 ans", note le gouvernement.

Pour l'instant, seules les entreprises au chiffre d'affaires d'au moins 50 millions d'euros sont concernées, comme par exemple Zara, H&M, Primark, Mango, etc. Mais la loi Agec prévoit une extension progressive sur deux ans, jusqu'au seuil de 10 millions d'euros de chiffre d'affaires.

À écouter aussi

Enfin, cette meilleure traçabilité pour le consommateur ne devrait pas s'arrêter là. En parallèle de ce qui est prévu par la loi Agec, le gouvernement entend proposer fin 2023 à l'échelle nationale un affichage environnemental, peut-être un éco-score à l'image de ce qui se fait déjà pour l'alimentaire, avec des applications comme Yuka, Open Food Facts ou BuyOrNot. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire