3 min de lecture Noël

Joyeuses fêtes 2019 : 1 Français sur 2 est prêt à offrir des cadeaux d'occasion

ÉCLAIRAGE - Démarche écologique ou économique, les cadeaux de seconde main sont rentrés dans les habitudes des Français.

micro generique L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Noël 2019 : 1 Français sur 2 est prêt à offrir des cadeaux d'occasion Crédit Image : DELAHAYE CATHERINE/SIPA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Noé Blouin

C'est en train de devenir tendance : 1 Français sur 2 est prêt à offrir des cadeaux d'occasion, selon une enquête Kantar. Le marché de la "deuxième main" devrait peser environ 50 milliards dans les années qui viennent, porté par la mode, le luxe et la technologie.

C'est une démarche très générationnelle. Dans l'étude de Kantar, on voit que ce sont les jeunes qui sont séduits par un Noël d'occasion et pas du tout les plus âgés. 68% des 25/34 ans sont prêts à déposer un paquet de seconde main sous le sapin, alors que les plus de 55 ans ne sont que 39% à l'envisager. Mais ce nombre grossit d'année en année.

On choisit un cadeau d'occasion car il est moins cher, surtout pour les jeunes qui ont un budget plus limité et puis on le choisit parce qu'il donne une seconde vie à un produit ce qui évite de jeter ou de gaspiller, ça c'est la tendance écolo.

Vinted, la start-up lituanienne qui a conquit la France

Il y a un marché de la seconde main qui se développe en dehors des friperies qu'on connaît depuis très longtemps. Oui, mais, attention, aujourd'hui la friperie en question est sur internet et elle vaut plus d'un milliard : le leader de la seconde main s'appelle Vinted, c'est le spécialiste de la revente d'objets d'occasion sur le web.
Et on peut en être assez fier, car la startup d'origine lituanienne est aujourd'hui une "licorne" grâce à la France qui est son premier marché mondial. Elle a essayé de se développer aux États-Unis, mais sans grand succès. En revanche, elle est devenue crédible aux yeux des investisseurs grâce à la France avec ses 11 millions d'utilisateurs.

À lire aussi
Olivier Véran, invité du "Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI" dimanche 27 septembre. Olivier Véran
Covid-19 : "Nous ne voulons pas reconfiner le pays", insiste Olivier Véran

Ça, c'est pour la cour des grands, mais vous avez aussi Damien Cottebrune, un entrepreneur de Cherbourg qui a lancé Livermore, une petite entreprise qui récupère les objets en panne, les répare et travaille avec des designers de La Manche pour relooker de vieilles machines à laver ou des transistors. Le marché s'organise.

Prime aux produits de luxe

Ce qui se vend le mieux sur le marché de l'occasion, ce sont les produits de luxe. Ça va énerver ceux qui sont dans une démarche environnementale mais on peut dire "Merci Apple".

On retrouve en fait les mêmes réflexes que pour le marché des voitures d'occasion : 40% des consommateurs anticipent la valeur de revente des produits qu'ils achètent. Et ça, c'est une prime aux produits haut de gamme, bien sûr.


Quand on dit "merci Apple", c'est parce que le marché des iPhone reconditionnés pèse aujourd'hui 1 milliard d'euros. 1 Français sur 5 revend son vieux smartphone pour en acheter un neuf et quand on regarde les ventes d'iPhone, 1 sur 10 est un appareil d'occasion. C'est simple, le marché des téléphones d'occasion a progressé de 7% ces dernières années alors que celui des téléphones neufs baissait de 6,5%.

Une tendance que l'on trouve également dans la mode, un tiers des Français ont acheté un vêtement d'occasion l'an dernier. Le chiffre a été multiplié par 2 en 10 ans. Mais il s'agit de marques de luxe qui ne se ringardisent pas. C'est de la deuxième main, mais c'est surtout du premier choix.

Le plus : Les bourses en grande forme

On a dépassé hier les 6.000 points sur le CAC 40. On n'avait pas connu un tel niveau depuis 2007. Les marchés financiers ont donc absorbé la crise des subprimes. Grâce aux banques centrales, il y a beaucoup d'argent pas cher et ça profite aux actions. Le phénomène se retrouve partout dans le monde.

La note : 14/20 au malus automobile

Pardon pour les propriétaires de gros SUV qui m'écoutent dans les bouchons en ce moment, mais le Super Malus pour les gros émetteurs de CO2 va entrer en application dès l'année prochaine et c'est assez logique. On parle des voitures qui émettent plus de 184 gr et qui paieront 20.000 euros de malus au lieu de 12.500.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Noël Cadeaux Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants