1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Logement : la réforme des APL génère quelques injustices
2 min de lecture

Logement : la réforme des APL génère quelques injustices

ÉDITO - La deuxième réforme en quelques mois des aides personnelles au logement provoque la colère des associations.

Une étudiante dans son logement, en septembre 2013
Une étudiante dans son logement, en septembre 2013
Crédit : AFP / Pascal Pavani
Logement : la réforme des APL génère quelques injustices
02:46
Logement : la réforme des APL génère quelques injustices
02:48
Bénédicte Tassart

L'APL est une allocation très populaire, avec 6,5 millions de bénéficiaires en France. C'est d'ailleurs la première dépense de l'État en matière de logement. C'est tellement populaire que ça coûte tous les ans de plus en plus cher. On en est quand même à plus de 15 milliards d'euros distribués chaque année. Un montant en hausse constante. Alors c'est vrai, il y a des abus qu'il fallait corriger. Mais comment ? Même les députés, qui ont travaillé sur ce dossier pendant des mois, ont renoncé à des mesure trop sensibles.

Une première réforme avait déjà eu lieu en juillet dernier. Les locataires payant de très gros loyers ont vu leurs APL abaissées ou carrément supprimées. On s'est rendu compte que certains propriétaires, sachant que leurs locataires touchaient cette subvention, augmentaient les loyers sans vergogne. C'est particulièrement vrai à Paris, où les loyers dépassent parfois tout entendement. Ainsi 77.600 foyers ont subi ce premier tour de vis. Aujourd'hui arrive le deuxième train de mesures.

Pas plus de 30.000 euros de patrimoine

Ces dernières se veulent logiques. Mais forcément quelques injustices en découleront. Par exemple, les jeunes dont les parents sont imposés sur l'ISF et qui restent attachés au foyer fiscal de papa et maman, ne toucheront plus les APL. Normal jusque-là. Mais avec le décret qui doit paraître le 1er octobre prochain, les APL ne dépendront plus seulement de votre revenu imposable mais aussi de votre patrimoine. Il ne faut pas que ce dernier dépasse 30.000 euros, que ce soit sur votre Livret A ou dans l'immobilier.

Si vous possédez une résidence secondaire, ce sera difficile de toucher les APL pour votre résidence principale. Oui mais si vous avez hérité de cette petite maison au fin fond du Périgord et que vous avez du mal à payer votre loyer parisien, là où vous travaillez, est-ce juste ?

À lire aussi

Si vous avez plus de 30.000 euros sur vos livrets d'épargne, est-ce pour autant normal de ne plus toucher les APL? La question n'est pas facile. Les associations crient au scandale, et le gouvernement ne veut pas reculer.

Le bloc-notes

Teddy Riner veut aussi devenir un champion de l'informatique. Le double médaillé olympique de judo prend 10% du capital de Thomson Computing. Thomson renaît de ses cendres grâce à ses ordinateurs et ses tablettes.

La note du jour

15 sur 20 pour Michelin qui modernise son centre de recherches, à Ladoux, près de Clermont-Ferrand. 280 millions d'euros d'investissement pour trouver un successeur au Radiall ou encore au pneu vert. Des innovations qui ne demandent qu'à être challengées.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/