1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Lidl : pourquoi l'enseigne fait polémique avec la vente d'un vin de Bordeaux
2 min de lecture

Lidl : pourquoi l'enseigne fait polémique avec la vente d'un vin de Bordeaux

L'enseigne allemande a provoqué la colère des producteurs de Bordeaux après avoir proposé un vin à 1,69 euro la bouteille.

L'enseigne de distribution Lidl
L'enseigne de distribution Lidl
Crédit : Justin TALLIS / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

L'enseigne de discount Lidl vend-elle des vins de Bordeaux à des prix trop bas ? Des bouteilles de Terres d'Exception 2019 en AOP Bordeaux étaient vendues 1,69 euro la bouteille en carton de 6 unités (2,53 euros l'unité séparée), lors de la foire aux vins qui s'est déroulée jusqu'au 16 mars. Un tarif jugé dérisoire du côté des producteurs locaux. 

"Pour sortir à 1,69 euro, l'achat de vin a dû se faire à un niveau extrêmement bas. Ce qui ne rend service à personne d'avoir des bordeaux à ce prix. Bordeaux doit faire rêver et pas devenir un produit d'appel mettant en avant un côté alimentaire", a réagi auprès du site spécialisé Vitisphère Cédric Roureau, président du Syndicat des Courtiers de Vins et Spiritueux de Bordeaux, de la Gironde et du Sud-Ouest.

Du côté de Lidl, le responsable du pôle liquides en France a réagi auprès de Vitisphère, comme l'a repéré Capital. Johann Boluda explique qu'un prix aussi bas est la conséquence de "l’achat de volumes conséquents, plusieurs centaines de milliers de cols pour la France et d’autres marchés". "J’imagine qu’il y a des stocks. Ce n’est pas une stratégie interne, nous nous adaptons aux prix du marché […] à l’offre et à la demande", a-t-il ajouté en soulignant que les prix dans le bordelais était très bas depuis deux ans. 

Ce n'est pas la première fois que Terres d'Exception est vendue chez Lidl. La cuvée 2019, approvisionnée comme celle de 2020 par le négociant Raymond, avait été mise en rayon pour 1,89 euro l'an dernier, pour un succès toujours fulgurant au niveau des ventes, rappelle Capital. "Je n’ai pas de problème à vendre des vins de Bordeaux, sur des produits d’appel ou à 5-10 euros. Le Bordeaux bashing se trouve plus sur les grands crus classés vendus au-delà de la barrière de 30 euros (que l’on ne dépasse pas)", explique ainsi Johann Boluda.

À lire aussi

Lidl a ajouté ces derniers jours auprès de Capital que "la volonté de l’enseigne n’est absolument pas de 'casser' le prix des vins de Bordeaux. Le prix proposé, et que l’enseigne a déjà proposé les années précédentes, permet d’écouler des volumes à cause des méventes du Bordeaux". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/