3 min de lecture Paris

Les voitures électriques sont-elles plus polluantes ?

ÉDITO - Cette année, le Mondial de l'automobile est dominé par la voiture électrique. Mais cette innovation pourrait se révéler au moins aussi polluante que les voitures à énergies fossiles...

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Les voitures électriques sont-elles plus polluantes ? Crédit Image : AFP / Joël Saget | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Leia Hoarau

À l'occasion du Mondial de l'automobile à Paris, qui ouvre au grand public jeudi 4 octobre, plusieurs dizaines de modèles électriques sont annoncés par les grands constructeurs du monde entier pour les années qui viennent. Ces véhicules sont destinés à remplacer le diesel, déclinant dans tous les marchés développés pour les voitures particulières.

Selon le cabinet Alix Partners, les seuls constructeurs occidentaux ont annoncé 160 milliards d'euros d’investissement pour électrifier leurs gammes d’ici à 2023. Tout va donc très bien dans le meilleur des mondes. Et pourtant...


Pourtant, plusieurs choses désagréables sont omises sur les voitures électriques. D'abord, la voiture électrique n'est propre que si l'électricité est générée à partir d'énergie décarbonée. C'est largement le cas en France, où le nucléaire compte pour 70% de la production, mais pas en Allemagne, où charbon lignite (une forme de charbon) et gaz comptaient encore pour 50% en 2017. Et ce n'est pas du tout le cas en Chine, où l'on atteint des absurdités, puisque 71% de l'électricité provient de l'énergie fossile. En gros, au lieu de mettre du pétrole dans une voiture, on fait de l'électricité avec du pétrole pour alimenter une voiture électrique.

La solution : que l'électricité soit propre ?

Oui, mais pas totalement. Car la construction d'un véhicule électrique demande bien plus d'énergie qu'un moteur thermique. Et son recyclage, en particulier celui de la batterie, génère une pollution très problématique, tout comme la fabrication elle-même de la batterie, avec des métaux rares dont l'extraction est très polluante. 

Si l'on prend donc le bilan environnemental total d'un véhicule électrique, du berceau au recyclage, il n'est pas si brillant comparé à une bonne vieille diesel. En réalité, selon la formule de Guillaume Pitron, auteur d'un livre sur la face cachée de la transition énergétique, la voiture électrique ne supprime pas la pollution, elle la déplace, en l'éliminant des centres-villes (avec une émission zéro), mais en la faisant apparaître dans les décharges à batteries ou les mines de métaux rares.

Quelles conséquences pour le consommateur ?

À lire aussi
sauvetage
VIDÉO - Vietnam : un livreur sauve une fillette tombée du 12e étage d'un immeuble

Là encore, on ne dit pas tout. Une voiture électrique, c'est un peu comme un téléphone : lorsque la batterie est usée, elle ne vaut plus grand-chose. Ce qui veut dire que les cotes sur le marché de l'occasion vont s'effondrer, notamment face au diesel, qui se revendait très bien grâce à la longévité de son moteur. Le coût moyen du kilomètre pourrait donc augmenter sensiblement.


On peut se dire qu'au moins, on ne paiera pas son plein trop cher. Mais il faut garder à l'esprit que les taxes sur l’essence représentent plusieurs dizaines de milliards d'euros par an. C'est l'une des principales ressources fiscales de l'État... Comment l'État pourrait t-il laisser échapper un tel pactole ? C'est impensable. À mesure que l'électrique se développera, il est probable que le niveau des taxes sur l'électricité progresse. D'autant que ces nouvelles taxes pourront être dissimulées sous le manteau flatteur de la fiscalité verte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Économie Essence
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants