1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Les infos de 6h30 - Vendée : l'usine Michelin de la Roche-sur-Yon menacée
1 min de lecture

Les infos de 6h30 - Vendée : l'usine Michelin de la Roche-sur-Yon menacée

La direction de Michelin vient de confirmer la crainte des syndicats sur l'avenir du site de La Roche-sur-Yon, en Vendée. L'usine y emploie 650 salariés.

Une usine Michelin (illustration)
Une usine Michelin (illustration)
Crédit : Nicolas Armer / dpa / AFP
Les infos de 6h30 - Vendée : l'usine Michelin de la Roche-sur-Yon menacée
08:14
Le journal de 6h30 du 26 septembre 2019
08:14
Patrice Gabard - édité par Nicolas Barreiro

Le géant du pneu vient d'annoncer la fermeture d'une de ses usines en Allemagne. Dans la foulée, le patron du groupe a reconnu auprès des syndicats français que l'avenir du site de La Roche-sur-Yon était compromis.

L'usine de 650 salariés fabrique des pneus de poids lourds, mais les commandes sont en chute libre. "J'y suis depuis plus de 32 ans et je sens que ça va très mal", explique Stéphane, ouvrier sur les lignes.

D’ailleurs, pour la CGT qui tire la sonnette d’alarme depuis plusieurs années et dénonce les mensonges de la direction qui ne tient pas ses promesses en matière d’investissement, l’annonce de la fermeture du site ne devrait pas tarder. Un scénario écrit d’avance. 

"Cela fait cinq, six ans qu’on sent que le site de Michelin était à plus ou moins long terme menacé", raconte Anthony Guilloteau délégué syndical. "Le site de la Roche-sur-Yon fait du bénéfice, le seul souci que cela pose à Michelin, c’est qu’il n’est pas assez rentable" poursuit-il. 650 emplois sont en jeu à La Roche-sur-Yon.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Rouen - Toutes les écoles de Rouen resteront fermées aujourd'hui par précaution à cause d'un incendie en cours dans une usine chimique. Les transports en commun pourraient aussi être perturbés.

Immigration - Accord bien maigre à Malte sur les migrants. Rome espérait la mise en place d'une répartition automatique sur la base de quotas, mais les quelques ministres de l'Intérieur européens ont pour l'instant fait le service minimum.

Alimentation - Une nouvelle marque dans le viseur de l'organisation Food Watch. Cette fois, c'est un bouillon soit-disant à l'huile d'olive de Knorr qui nous a mijoté un produit dont le contenu est assez loin de ce qui est proclamé sur l'étiquette. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/