3 min de lecture FIFA

La FIFA, un empire financier

REPLAY / ÉDITO - La FIFA est censée être une organisation à but non lucratif mais elle engrange des milliards d'euros.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
La FIFA, un empire financier Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet Journaliste RTL

LA FIFA a la puissance financière d'une entreprise mondialisée et l'influence d'une organisation mondiale de premier plan. Elle encaisse beaucoup d'argent, grâce à l'organisation de la Coupe du mondede football, dont elle est chargée. Cet événement a conquis une audience planétaire avec l’extraordinaire engouement pour ce sports dans les 20 dernières années. À l'heure du virtuel et des réseaux, le foot est le spectacle vivant le plus prisé au monde.

D'où l'envolée des tarifs pour retransmettre les matches en direct à la télévision et puis l'arrivée d'investisseurs richissimes dans les clubs de réputation mondiale, l'essor du sponsoring et puis tous les produits dérivés : des vêtements jusqu'aux jeux vidéo. Par exemple, le jeu FIFA pour consoles, qui a une nouvelle version chaque année, est l'un des plus vendus au monde. 

200 millions d'euros de bénéfices chaque année

Et sur tout ça la FIFA touche de l'argent, des droits, des royalties. En plus des ventes directes des billets eux-mêmes. Les 150 millions de dollars de pots-de-vin que la justice reproche aux cadres de la FIFA - on ne sait pas si c'est vrai - concerneraient l'attribution des droits commerciaux liés à ces compétitions. Des firmes auraient payé des responsables de la FIFA pour être choisies lors des contrats de licence et de cession de droits. On évoque le nom de Nike, le fabricant de chaussures de sport, qui s'est dit d'ailleurs prêt à coopérer avec la justice.

En 2014, la fédération a réalisé un chiffre d'affaires de près de 2 milliards d'euros. C'était une année record en raison de la Coupe du monde cette année-là au Brésil. Sur quatre ans, c'est-à-dire d'une compétition à l'autre pour tout un cycle, la FIFA a réalisé 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Pour 90% c'est lié aux compétitions. Elle a fait presque 200 millions d'euros de bénéfices et ça chaque année. Des bénéfices qui alimentent un vrai pactole, des réserves financières de plus d'un milliard d'euros. En fait, la FIFA est un empire financier, qui a d'ailleurs été développé par les dirigeants actuels qui ont montré un incontestable sens du business et ce sont bien-sûr installés en Suisse, à Zurich, où la loi fiscale permet aux organismes d'utilité publique de ne pas payer d'impôts.

À lire aussi
Pierre-Henri Dumont, député Les Républicains, à l'Assemblée nationale FIFA
Les Républicains : un député va organiser des parties de "FIFA" pour attirer les jeunes

Avec cet argent, ils contribuent au fonctionnement des 209 fédérations nationales de football, participent au financement de la Coupe du monde et prennent en charge une partie de l'organisation. Et ils entretiennent les structures de la FIFA : les salaires sur lesquels il y a un secret absolu et les innombrables voyages sur la planète. Selon la FIFA, 75% de l'argent part en investissements directs dans le foot. 

Une opération mains propres ?

Il est peu probable que cette affaire judiciaire remette en cause les prochaines Coupes du monde. Au moins pour la prochaine qui aura lieu en 2018 en Russie. Un événement comme celui-là se prépare pendant plusieurs années avant. Il occasionne des dépenses considérables de la part du pays hôte. La Coupe au Brésil, par exemple, avait nécessité 8 milliards d'investissements. Il en sera de même pour la Russie qui a déjà engagé les travaux. Mais l'affaire pourrait provoquer une opération mains propres au sein de la Fédération, exactement comme le CIO qui organise les Jeux Olympiques. Lui il avait connu, il y a une quinzaine d'années, un scandale pour une attribution truquée des jeux à Salt Lake City, aux États-Unis, et avait dû réformer ses pratiques. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
FIFA Sepp Blatter Football
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants