1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. INVITÉ RTL - Prix de l'énergie : pourquoi de nombreux producteurs de fruits et légumes risquent le dépôt de bilan
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Prix de l'énergie : pourquoi de nombreux producteurs de fruits et légumes risquent le dépôt de bilan

Les producteurs de fruits et légumes lancent un cri d'alarme, victimes de l'explosion des prix de l'énergie. Laurent Grandin, président de l'interprofession des fruits et légumes frais (Interfel) partage cette inquiétude sur RTL.

Un producteur de clémentines en Corse (illustration)
Un producteur de clémentines en Corse (illustration)
Crédit : PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
INVITÉ RTL - Prix de l'énergie : pourquoi de nombreux producteurs de fruits et légumes risquent le dépôt de bilan
00:06:12
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier - édité par Guillaume Dosda

Au micro de RTL, Laurent Grandin, président de l'interprofession de fruits et légumes frais, décrit une situation très tendue pour les producteurs : "Pour tous ceux qui ont une consommation énergétique un peu au-dessus de la moyenne, nous sommes dans une situation, d'ici la fin de l'année, qui est critique."

Avec l'explosion des prix de l'énergie, les producteurs se retrouvent dos au mur, indique le président de l'association : "Pour l'électricité, pour ceux qui sont en renouvellement de contrat, c'est de l'ordre de 1 à 10 par rapport à ce qu'ils payaient. Cela veut dire qu'un producteur d'endives qui avaient 80.000 euros d'électricité, se retrouve avec des propositions à 800.000 euros".

Il poursuit en déclarant qu'à ce prix là, "il ne peut qu'arrêter son activité (...) Il n'a pas la capacité de répercuter sur un produit qui reste abordable au niveau du consommateur et qui passerait, à ce moment-là, du simple au double."

Avec ce scénario, des cessations d'activité seraient à prévoir, indique Laurent Grandin : "entre un quart et un tiers des entreprises, selon les filières, qui sont en risque d'exposition à une disparition, parce qu'ils ne pourront pas faire face aux factures qu'on leur demande." Pour lui, il y a deux solutions : "Soit ils refusent de signer et ils n'ont plus d'électricité, soit ils signent et dépose le bilan dans les quelques mois qui suivent."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire