1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Il vit sans électricité à cause d’un problème administratif
1 min de lecture

Il vit sans électricité à cause d’un problème administratif

Jean-Paul ne sait plus quoi faire. Il devait voir son compteur électrique raccordé dans sa nouvelle maison depuis le mois de février. Mais toujours rien. Il doit se débrouiller dans un camping-car avec un groupe électrogène.

Ça peut vous arriver - Julien Courbet
Ça peut vous arriver - Julien Courbet
Crédit : RTL
Il vit sans électricité à cause d'un problème administratif
01:24:44
Julien Courbet

Vivre sans électricité, c’est le quotidien compliqué de Jean-Paul depuis une dizaine de jours. Pourtant, il réclame depuis février le branchement du compteur de sa nouvelle maison. Il a bien fait enregistrer sa demande en décembre 2019 pour une mise en service en février 2020. Il a même déjà versé un acompte de 50%, soit 1.540 euros.


Mais un blocage inexplicable empêche les travaux. Le distributeur, Enedis, rejette la faute sur son prestataire chargé des travaux et sur la métropole qui ne lui enverrait pas "l’Autorisation d’Exécution des Travaux" nécessaire.
 
Jean-Paul ne sait plus quoi faire pour faire bouger les choses. Comme il avait un préavis à respecter sur son ancien logement, il n’a eu d’autre choix que d’emménager dans cette maison, bien qu’il n’y ait toujours pas de courant. Conséquences : pour vivre décemment, il a dû installer son camping-car sur le parking et brancher un groupe électrogène. "Je pense que les voisins aussi commencent à en avoir marre vu le bruit que ça fait. Je vis avec deux grandes filles et ma femme et nous sommes tous les 4 dans le camping-car", explique-t-il à Julien Courbet. Cette situation n’est donc pas durable.
 
"La demande de branchement est un contrat comme un autre, avec un devis, une date d'exécution de travaux, le versement d'un acompte... Là, le contrat n’est pas respecté donc il faut demander des comptes, sans oublier de signaler les préjudices supplémentaires subis par Jean-Paul", affirme Me Félonneau.


Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/