1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Guerre en Ukraine : nos conseils pour réduire votre consommation d'énergie
4 min de lecture

Guerre en Ukraine : nos conseils pour réduire votre consommation d'énergie

ÉCLAIRAGE - Baisser d'un degré le chauffage aurait un effet "pas négligeable" sur la consommation de gaz, a estimé lundi la patronne Engie, alors que les Européens cherchent à réduire leur dépendance à l'égard de la Russie.

Chauffage
Chauffage
Crédit : Sina Schuldt / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP
Cassandre Jeannin & Thomas Pierre

Seule solution pour contrer la flambée actuelle des prix de l'énergie en plein conflit ukrainien : réduire notre dépendance au gaz russe. Celui-ci représente aujourd'hui 40% de la consommation européenne. Pour y parvenir, Bruno le Maire appelle les Français à réduire leur consommation d'énergie. "Nous allons devoir tous faire un effort", a jugé lundi le ministre de l'Economie. "Nous allons devoir tous faire beaucoup plus attention". 

Une baisse des thermostats représenterait en effet une diminution de près de 10 milliards de mètres cubes par degré de chauffage en moins, a calculé l'Agence internationale de l'énergie (AIE). La baisse d'un degré du chauffage "correspondrait à peu près à 12-15 térawattheures" : "c'est l'équivalent de 12-15 navires méthaniers qui arriveraient en France, donc ce n'est pas négligeable du tout". "C'est une mesure qui pourrait marcher", a ainsi estimé la directrice générale d'Engie, Catherine MacGregor. 

Mais les Français sont-ils prêts à mettre une petite laine pour contrer la Russie ? Avec sa femme et ses enfants, Stéphane habite une petite maison mitoyenne, dans un quartier pavillonnaire de la Queue-en-Brie dans le Val-de-Marne. Il chauffe au gaz et se dit prêt à baisser sa consommation : "je ferais l'effort jusqu'au moment où mes enfants auront froid. Après je ne ferais plus l'effort. Mais j'essaierais de faire l'effort pour le bien de tout le monde. Et si ça peut permettre de ne pas prendre des hausses supplémentaires".

"Autant ne pas allumer le chauffage"

Cette crainte d'une hausse des prix à cause de la guerre en Ukraine, Amandine la partage également. Elle est éducatrice spécialisée et a déjà beaucoup de mal à payer ses factures d'énergie. "Moi, déjà, je vis seule dans cette maison, donc je mets déjà la température très basse parce que je trouve que les prix sont déjà très chers. Je peux me retrouver avec des factures de gaz de plus de 300 euros par mois en hiver. Donc je me dis si je dois baisser encore, à la limite, autant ne pas allumer le chauffage, en fait, au point où j'en suis". 

À écouter aussi

Une inquiétude d'autant plus grande que les prix avaient déjà augmenté cet hiver. Jean, qui confie à RTL regarder en permanence la température de sa maison pour limiter sa consommation, nous montre ses relevés bancaires. "Je suis à 355 euros mensuels. C'est la folie. J'envisage aujourd'hui de changer de fournisseur". 

Changer de fournisseur

Changer de fournisseur reste en effet une option, même si cette hausse du prix de l'énergie, causée par la guerre en Ukraine, devrait au final toucher tout le monde. Pour faire descendre les coûts, les fournisseurs négocient en effet l'achat du gaz au bon moment lorsque les prix baissent. Cela marche pour le gaz, mais moins bien pour l'électricité où la concurrence est moins développée. 

Pour l'électricité, il y a une autre astuce, apparue il y a quelques années : l'achat groupé. Vingt-deux millions de Français se chauffent à l'électricité et les achats groupés sont efficaces pour faire baisser les prix. Il s'agit de s'allier avec des milliers d'autres consommateurs, puis de faire un appel d'offres. 

Outre baisser le thermostat, ou changer de fournisseur, des astuces simples existent aussi pour réduire sa facture. 

Éliminer sa "consommation fantôme"

Afin de réaliser des économies d'énergie, il faut avant tout savoir ce que vous consommez actuellement. Pour ceux qui possèdent un compteur Linky, votre consommation est affichée en temps réel. Pour les autres, il faut regarder vos factures et établir une moyenne de celles-ci. 

Ensuite, vos appareils, même éteints, consomment de l’électricité. Ils sont, en réalité, en veille. Il peut s'agir de votre télévision, vos consoles de jeux, vos ordinateurs, votre cafetière, four à micro-ondes, grille pain ou encore le gros électro-ménager. On appelle ça la "consommation fantôme". Pensez donc à les arrêter complètement ou à les débrancher quand vous ne les utilisez pas. Pour vous faciliter la tâche, branchez tous ces appareils sur une multiprise reliée à un interrupteur, qu'il vous suffira d'éteindre. 

Vérifiez le classement énergétique de vos appareils

Vous pouvez aussi, lorsque vous achetez un appareil électrique, pensez à regarder son classement énergétique. Les appareils bénéficiant d'un A+++ consomment entre un et deux tiers de moins qu'un appareil classé A, par exemple. Souvent plus chers à l'achat, ils sont pourtant vite rentabilisés sur vos factures d'électricité. 

Optez pour des appareils "multifonctions" comme une imprimante-scanner-photocopieur, plutôt que d'acheter les trois séparément. Sachez aussi que les ordinateurs portables consomment moins que ceux de bureau, que les écrans LCD sont à privilégier par rapport aux écrans plasma, de même pour les imprimantes laser face aux imprimantes à jet d'encre. 

Bien isoler votre logement

Enfin, pour le chauffage, bien isoler son logement reste le meilleur conseil sur le long terme pour éviter la déperdition de chaleur et la surconsommation énergétique. Vous pouvez ainsi ajuster la température des pièces en fonction de leurs usages : l'idéal reste 19°C dans les pièces à vivre et 16°C dans les chambres. Sachez ainsi que quand vous baissez d'un degré le chauffage, vous économisez 7% d'électricité. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/