1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Grèves, "gilets jaunes"... Malgré une année 2018 calamiteuse, la SNCF fait des bénéfices
2 min de lecture

Grèves, "gilets jaunes"... Malgré une année 2018 calamiteuse, la SNCF fait des bénéfices

ÉDITO - La SNCF s'apprête à annoncer des bénéfices malgré le conflit social qui a paralysé l'entreprise pendant plusieurs mois l'an dernier...

Des trains de la SNCF (illustration)
Des trains de la SNCF (illustration)
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Grèves, "gilets jaunes"... Malgré une année 2018 calamiteuse, la SNCF fait des bénéfices
00:03:29
Grèves, "gilets jaunes"... Malgré une année 2018 calamiteuse, la SNCF fait des bénéfices
00:03:30
Éric Vagnier - édité par Leia Hoarau

Pendant 3 mois, d'avril à juin, la SNCF n'a fonctionné normalement qu'à temps partiel sur le mode : 2 jours de grève - 3 jours de travail. Aucune entreprise n'aurait pu résister à un tel régime. Eh bien la SNCF, si ! 

Ses comptes n'ont pas plongé dans le rouge malgré l'énorme impact financier de ce mouvement social hors norme : 790 millions d'euros qui se sont envolés au fil des jours de grève, en plus de la paralysie de la gare Montparnasse pendant prés d'une semaine en plein été à cause d'un poste d'alimentation électrique réduit en cendres. Vous pouvez également rajouter l'effet "gilets jaunes" en fin d'année avec des recettes de billetterie en baisse tous les samedis, ainsi que la facture de plusieurs dizaines de millions d'euros.

Les chiffres sont encore confidentiels. Même si ce n'est a priori qu'une formalité, il faut que les comptes soient validés par le Conseil d'Administration avant d'être rendus publics. Cela dit, il ne faut quand même pas exagérer : le résultat net sera positif et c'est déjà en soi une performance, compte tenu de l'année calamiteuse que vient de passer la SNCF. Mais il ne  sera pas aussi flamboyant qu'en 2017 avec son 1,3 milliard d'excédents dégagés.

Comment la SNCF a-t-elle réussi à redresser la barre ?

À sa grande surprise, après la grève, les voyageurs sont tout de suite revenus vers les trains. Habituellement, après un mouvement social, les usagers boudent et il faut plusieurs mois avant de retrouver le même niveau de fréquentation des gares.

À lire aussi

Là, ça n'a pas été le cas : cet été, le trafic TGV a bondi de 7% par rapport à 2017, boosté par sa version low-cost Ouigo qui dessert de plus en plus de villes, et qui arrivent et partent maintenant du centre-ville de Paris, et plus seulement des gares de banlieue. L'an dernier, chiffre impressionnant, il y a eu 4,5 millions de voyageurs en plus dans les Ouigo. Idem pour les TER : retour massif dans les rames juste après la grève avec une hausse de 15% en juillet-août. Comme si, après avoir été privé de trains pendant 3 mois, les Français avaient senti le besoin de se rattraper.

Guillaume Pepy a également serré la vis pour réduire les coûts : 2.000 suppressions de postes et gel des augmentations générales de salaires. Il faut toujours avoir à l'esprit que les résultats qui seront publiés ne sont pas ceux de la SNCF toute seule mais du groupe, c'est-à-dire de la SNCF et de ses multiples filiales... Certaines d'entre elles, comme Keolis ou Geodis se portent très bien et remplissent les caisses.

Mieux vaut rester discret...

Ce bénéfice réjouira la direction de l'entreprise. Encore que... quand on est une entreprise publique et que l'on s'appelle la SNCF, mieux vaut ne pas trop montrer que l'on est riche car aussitôt l'État vient se servir, les syndicats montent au créneau pour réclamer des hausses de salaires et les voyageurs attendent un geste sur les tarifs.

Mais cette fois, la SNCF a pris les devants : elle a d'ores et déjà annoncé qu'elle allait verser un dividende de 537 millions d'euros à Bercy, une prime de 400 euros à ses agents les plus modestes et qu'il n'y aurait pas, cette année, d'augmentation du prix des billets.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire