1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Pompe à chaleur : elle s'engage pour un crédit de 20.000 euros sans s'en rendre compte
2 min de lecture

Pompe à chaleur : elle s'engage pour un crédit de 20.000 euros sans s'en rendre compte

Marie-Laure a signé un bon de commande et un contrat de crédit sans s’en rendre compte. Elle est engagée à rembourser 19.800 euros sur 14 ans. Mais elle n’a ni facture, ni PV de réception des travaux. Sans documents, elle ne peut pas demander les aides de l’Etat.

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
Elle contracte un crédit sans s'en rendre compte et doit rembourser 20.000 €
01:32:05
Emmanuelle Brisson

En juin 2020, Marie-Laure remplit un questionnaire en ligne afin de vérifier son éligibilité aux aides de l’Etat en matière d’économie d’énergie. Elle a pour projet d’installer une pompe à chaleur dans sa maison. Dès le lendemain, elle est recontactée par une entreprise spécialisée dans ce type d’installation. 

Un commercial lui donne rendez-vous à son domicile et se présente quelques jours plus tard, le 22 juin. Il lui fait alors signer ce qu'elle pense être une étude des coûts du matériel ainsi que des papiers d’informations pour un crédit. 

Avant de signer un contrat, elle souhaite être sûre d’obtenir les aides financières. Mais le 2 juillet, à sa plus grande surprise, deux techniciens débarquent chez elle pour installer la pompe à chaleur. Elle refuse catégoriquement. Deux jours après, alors qu'elle est à 500 kilomètres de chez elle, ils reviennent et font les travaux en présence de son fils, mineur. 

19.800 euros à rembourser sur 14 ans

Marie-Laure reprend les documents et se rend compte qu'elle a, en réalité, signé un bon de commande, ainsi qu’un contrat de crédit ! Mais elle n'a aucune facture, ni de PV de réception des travaux. L’organisme en charge du prêt lui indique par téléphone qu'elle s'est engagée à rembourser 19.800 euros sur 14 ans, avec un taux à 4,6 %.

À lire aussi

Pour Marie-Laure, c’est la douche froide ! Depuis, elle n'arrive plus à joindre l’entreprise. Ses relances restent lettre morte et sans facture, impossible pour elle de prétendre aux aides de l’Etat, ni de renégocier son crédit. 

Elle s'est engagée sur un crédit de 14 ans sans même en avoir été informée, pour une installation mise en place avant la fin du délai de rétractation... Elle compte sur l'aide de Julien Courbet et de son équipe pour que l’entreprise lui envoie enfin les factures nécessaires. 

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/