1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus : "Le tout-télétravail n'est pas la bonne solution", estime Benoît Serre
1 min de lecture

Coronavirus : "Le tout-télétravail n'est pas la bonne solution", estime Benoît Serre

INVITÉ RTL - Selon Benoît Serre, vice-président de l’Association nationale des directeurs des ressources humaines, les DRH sont favorables à "l'hybridation" du travail.

Un homme télétravaille en mai 2020 à Vertou (Loire-Atlantique)
Un homme télétravaille en mai 2020 à Vertou (Loire-Atlantique)
Crédit : Loic VENANCE / AFP
Coronavirus : "Le tout-télétravail n'est pas la bonne solution", estime Benoît Serre
08:37
Coronavirus : "Le tout-télétravail n'est pas la bonne solution", estime Benoît Serre
08:37
Julien Sellier - édité par Maeliss Innocenti

Les partenaires sociaux se réunissent une nouvelle fois ce vendredi 11 septembre pour discuter du télétravail et de l'encadrement des pratiques dans les entreprises. Cela pourrait aboutir à un nouvel accord interprofessionnel. Mais pour Benoît Serre, vice-président de l’Association nationale des directeurs des ressources humaines (Andrh), le cadre actuel est "suffisant", le modifier "risquerait de freiner le mouvement".

Au départ contraint et forcé par le confinement et la première vague épidémique, le télétravail est désormais recommandé par le gouvernement. Il n'est plus la règle. Mais ces derniers mois ont permis aux DRH de tirer des conclusions sur ce sujet-là, notamment sur l'efficacité d'une telle pratique.

"Le télétravail qu'on a connu pendant la période (de confinement) n'est pas du tout comparable au vrai télétravail qu'on organise. La deuxième conclusion est que le tout-télétravail n'est pas la bonne solution", explique Benoît Serre. Il rappelle aussi que, d'après une précédente étude de l'Andrh, les DRH sont "favorables à une hybridation du travail". "C'est-à-dire maximum deux jours, deux jours et demi par semaine de télétravail. Pas plus."

Pour rappel, malgré le rebond de l'épidémie, il n'y a plus que 15% des salariés qui restent mobilisés à distance. C'est 8% de plus qu'en temps normal. Mais cela montre que le retour en présentiel a été réellement privilégié depuis quelques semaines.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/