2 min de lecture Coronavirus France

Coronavirus : le personnel navigant se rendant dans les pays à risque pourra se faire vacciner

INFO RTL - Le ministre délégué aux transports, Jean-Baptiste Djebbari, annonce à RTL que le personnel navigant pourra se faire vacciner en priorité dès le 3 mai. Cette mesure concerne ceux qui se rendent dans les 5 pays jugés les plus à risque, sans limite d'âge.

Le personnel navigant va désormais pouvoir se faire vacciner en priorité
Le personnel navigant va désormais pouvoir se faire vacciner en priorité
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
édité par Ryad Ouslimani

C’était une demande pressante du Syndicat National des Pilotes d’Air France. Le personnel navigant qui se rend dans les cinq pays jugés les plus à risque (l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Argentine et le Chili) pourront se faire vacciner à partir du 3 mai, annonce à RTL le ministre délégué aux transports, Jean-Baptiste Djebbari ce vendredi 30 avril. Aucune limite d'âge ne sera imposée pour cette vaccination, qui aura lieu au siège d'Air France et dans le centre de vaccination d'Air France à Paris.

"Nous allons faire en sorte de vacciner les personnels navigants qui vont vers les pays avec des variants, typiquement au Brésil et en Inde. Deux centres seront habilités à le faire et notamment ici au siège d’Air France et à Paris Il paraissait logique de protéger ces populations dans ces zones", a précisé Jean-Baptiste Djebbari.


Lundi 26 avril, le SNPL avait transmis une consigne aux pilotes d’Air France afin que les non vaccinés refusent les vols vers l’Inde, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Argentine ou encore le Chili. Cela représente 27 vols par semaine depuis Paris, dont 7 vols entièrement pour du transport cargo. Seuls les plus de 55 ans pouvaient aujourd’hui se faire vacciner. Les personnels navigants ne faisaient pas partie des professions prioritaires pour la vaccination. 

 
Le syndicat jugeait "inacceptable que les personnels navigants soient ainsi oubliés alors qu'ils s'exposent à des variants dangereux". Les pilotes venaient jusqu'à parler du droit de retrait s'ils n'étaient pas entendus par le gouvernement.

À lire aussi
société
Coronavirus : non, être vacciné contre la Covid-19 n’empêche pas de donner son sang

"On est amenés à se déplacer et aller à l'hôtel en escale. On est content de l'annonce qui est faite aujourd'hui mais on aurait aimé que la décision aille un peu plus loin mais on a bon espoir que cela s'applique rapidement à tout le personnel navigant." réagit sur RTL Guillaume Gestas, le président du SNPL Air France 

Dans un communiqué transmis à RTL, le Syndicat National du Personnel Navigant Commercial - FO demande "sans délai que la vaccination des personnels de l'aérien, personnels navigants comme personnels sol, soit possible immédiatement sans limite d'âge, quelle que soit leur compagnie d'appartenance et ce dans tous les centres de vaccination de France". 

Air France favorable à la mesure

Les vols vers ces destinations continuent aujourd’hui et les équipages passent au minimum 24h sur place, voire plus, avant de revenir en France. De plus, ils ne sont pas astreints à une quarantaine stricte de 10 jours comme pour les passagers en provenance de ces pays.
 
Contactée, la direction d'Air France se disait favorable à ce que les personnels navigants et notamment les personnels en contact avec le public soient prioritaires pour la vaccination Toute la semaine des discussions se sont poursuivis entre le Ministère chargé des transports et la Direction Générale de la Santé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Air France Transports
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants