3 min de lecture Entreprises

Coronavirus : faut-il vraiment négocier sur le télétravail ?

ÉDITO - Le concept du télétravail existe depuis les années 70 mais, cette fois-ci, il pourrait bien durer dans le temps en raison de la pandémie de coronavirus. C’est pour cela que le ministère du Travail souhaite négocier avec les partenaires sociaux à ce sujet.

Micro générique Switch 245x300 L'Angle Éco
>
Coronavirus : faut-il vraiment négocier sur le télétravail ? Crédit Image : Loic VENANCE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou édité par Camille Descroix

Le ministère du Travail a annoncé mardi 18 août l’obligation de porter un masque en entreprise, même dans les open spaces à partir du 1er septembre. Et la ministre Elisabeth Borne incite les partenaires sociaux à négocier sur le télétravail.   

Le télétravail est déjà encadré par la loi. Il est inscrit dans le code du travail et a été élargi en 2017. Et d’ailleurs, en deux ans, au dernier bilan de la Direction Générale du Travail, près de 520.000 nouveaux salariés ont été couverts par un accord. 

Il existe des règles au niveau national, au niveau européen, et en plus les partenaires sociaux ont déjà négocié sur le sujet. Avec un accord signé en 2005. En fait, on discute du concept du télétravail depuis les années 70.  

Depuis les débuts des ordinateurs et des télécommunications, avec exactement les mêmes débats qu’aujourd’hui. Les avantages sur les transports, les inconvénients pour l’organisation, les risques de délocalisation si on peut faire appel à n’importe qui dans le monde...

Un concept qui existe depuis 50 ans

À lire aussi
Une personne remplissant son dossier de retraite avec un conseiller de la CNAV à Paris. (illustration) économie
2020, une année calamiteuse pour les retraites

Toutes ces questions, qu’on pense nouvelles, elles se posaient déjà il y a 50 ans. Et dans les années 90, un rapport d’un certain Thierry Breton sur le sujet, proposait "la mise en place d’une boite à outil juridique".   

C'est le serpent du télétravail qui se mord la queue... Entre temps, il y a eu la pandémie, il y a eu un recours massif au télétravail, ce qui ne s’était jamais produit. Mais même le cas d’une épidémie, comme le coronavirus  avait été anticipée dans la loi.   

C’est précisément l’article L 1222-11 du code du travail : en cas "de menace d'épidémie, ou en cas de force majeure, la mise en œuvre du télétravail peut être considérée comme un aménagement […] rendu nécessaire".   

Pourquoi est-ce que les syndicats insistent-ils ?

Parce que même si la loi existe, même s’il y a déjà des chartes du télétravail, des accords d’entreprises, un guide publié par le ministère, le télétravail a été testé en temps réel, à grande échelle pendant 3 mois, et l’expérience pourrait durer. Ça, c’est nouveau.   

D’où l’intérêt de réinterroger les outils existants. Voire les adapter si nécessaire. C’est aussi le rôle des partenaires sociaux. D’autant plus que le dialogue social est redevenu tendance auprès du gouvernement depuis la crise sanitaire. C’est pour ça que le ministère du Travail met à son agenda la négociation avec les partenaires sociaux
  
Alors, les syndicats sont très partants pour renégocier le télétravail, le patronat beaucoup moins. Les représentants des entreprises se laissent encore désirer, et ils préfèreraient d’abord s’en tenir à un diagnostic.  

Sur quels aspects pourraient porter les négociations ?

Il y a au moins 4 thèmes possibles. D'abord, tirer les leçons de la crise. Comment mieux préparer l’urgence ? Déclencher le télétravail plus facilement en cas de situation exceptionnelle ? Ensuite, la formation des directions, le management au télétravail. Parce qu’on ne travaille pas de la même façon quand on voit ses équipes, ou quand une partie des salariés restent chez eux. 

Troisièmement, le temps passé en télétravail. Peut-on réellement imaginer télétravailler à 100%, toute une carrière ? Les syndicats demandent un quota maximum de télétravail. Enfin, faut-il ou non payer un abonnement internet ? Un forfait téléphone ? Une assurance particulière ? Toutes ces questions peuvent tout à fait être mises sur la table des partenaires sociaux.   
 
Est-ce qu’on peut imaginer une révolution du télétravail à l’avenir ? Une France qui travaillerait de chez elle ou dans des bureaux intermédiaires ? Qu’on le veuille ou non, la pratique du télétravail n’est pas applicable à tout le monde.   

Mais, même pour ceux qui le peuvent, le concept du télétravail existe depuis ½ siècle. Alors je veux bien qu’on ressemble à des gaulois réfractaires, que les changements prennent du temps, mais enfin si c’était l’invention du siècle et l’avenir unique de l’entreprise, depuis 50 ans, on s’en serait peut-être déjà aperçu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Économie Code du travail
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants