1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus en Martinique : comment se faire rembourser ses vacances ?
2 min de lecture

Coronavirus en Martinique : comment se faire rembourser ses vacances ?

INVITÉ RTL - Alors que les touristes sont invités à quitter la Martinique à cause de la reprise épidémique, le président des Entreprises du voyage explique les modalités de remboursement pour les personnes qui ont réservé.

Fort de France (Martinique) vue du ciel
Fort de France (Martinique) vue du ciel
Crédit : DR
Agnès Bonfillon - édité par Camille Guesdon

En raison d'une forte reprise épidémique de Covid-19 aux Antilles, la Martinique est soumise à un confinement partiel depuis le vendredi 30 juillet. Cependant, les autorités ont annoncé lundi 9 août des mesures sanitaires strictes, et invité les touristes, notamment ceux qui sont "vulnérables", à quitter l'île.

Pour organiser le retour des touristes, des vols réguliers sont encore à disposition. Il est donc possible de rentrer sans mettre en place de vols supplémentaires. Selon Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises du voyage, Air Caraïbes et Air France "mettront en place des vols supplémentaires si l'afflux de demandes était plus important que l'offre de siège".

Concernant les personnes qui avaient prévu de partir en Martinique, elles sont contraintes d'annuler. Selon Jean-Pierre Mas, actuellement, tous les départs vers l'île sont annulés et "les professionnels favorisent les annulations", avant d'ajouter que "nous remboursons intégralement les clients qui avaient réservés des vacances aux Antilles, en Martinique ou en Guadeloupe au cours du mois d'août et des mois suivants éventuellement". 

Un coup dur pour le secteur du tourisme aux Antilles

Ces nouvelles mesures sanitaires sont un coup dur pour le secteur de l'hôtellerie et du tourisme aux Antilles. Ce secteur était déjà complètement démoralisé et déstabilisé économiquement, et "ce coup dur supplémentaire va amener le gouvernement à soutenir, comme il l'a fait jusqu'à maintenant, et peut-être encore plus, le secteur du tourisme afin d'éviter une casse sociale, qui serait extrêmement importante". Les effets pourraient être délétères dans ces départements d'Outre-mer.

À lire aussi

Pour l'heure, les hôteliers ont fermés et "sont complètement démoralisés". Les professionnels du tourisme et les agences de voyage, qui accueillent des passagers de bateaux de croisière ou des passagers venant d'Europe ou d'autres destinations sont très démoralisés. Jean-Pierre Mas explique que Les Entreprises du voyage sont en relation avec le ministère des Outre-mer et Bercy, de manière à mettre en place les mesures de soutien aux professionnels du tourisme.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/