1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus en France : quel budget pour les masques ?
1 min de lecture

Coronavirus en France : quel budget pour les masques ?

La gratuité des masques est un sujet essentiel de cette rentrée. Les employeurs seront tenus d’en fournir à leurs salariés mais cela reste un budget pour les familles.

Une femme porte un masque dans une rue de Lille (illustration)
Une femme porte un masque dans une rue de Lille (illustration)
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Coronavirus : quel budget pour les masques ?
00:01:45
Coronavirus : quel budget pour les masques ?
00:01:45
Sophie Joussellin - édité par Sarah Rozenbaum

À la sortie du confinement, on voyait encore des lots de 50 masques chirurgicaux vendus à 45 euros. Trois mois et demi après, c’est presque moitié moins cher, de 36 à 50 centimes l’unité quand il sont vendus par lots de 10 ou 50. Il y a plusieurs explications à cette baisse. 

D’abord, les commerçants ont fini d’écouler les masques qu’ils avaient achetés au prix fort au moment de l’épidémie. Maintenant, le prix de revient a baissé, la période de pénurie est terminée et les masques viennent de Chine, non plus par avion mais par bateau, qui revient moins cher. 

Le fait qu'il existe aussi une production en France, avec 100 millions de masques sanitaires par semaine en décembre, selon l'annonce le mardi 25 août d'Agnès Pannier-Runacher, la ministre déléguée à l’Industrie, permet de faire baisser les prix. Ils coûtent un peu plus cher à fabriquer du fait du prix de la main d’œuvre en France mais la logistique revient moins cher donc on reste autour de 50 centimes/pièce. 

Il est difficile de dire si dans les mois à venir, les prix vont bouger à la hausse comme à la baisse, ça dépendra de l’évolution de l’épidémie mais ce qui reste moins cher à l’usage, ce sont les masques réutilisables, jusqu’à 30 fois pour certains modèles. On arrive parfois à un prix de 10 centimes l’utilisation. 

À lire aussi

Sur Internet, on peut trouver des lots de 50 masques pour environ 4 euros donc vraiment peu coûteux. Mais ces produits ne comportent aucune norme, on ignore donc de quoi ils sont faits et s’ils correspondent aux exigences sanitaires européennes. La prudence est donc de mise.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire