2 min de lecture Coronavirus

Confinement : la vente de voitures neuves en baisse de 70%

Selon le site de "L'argus pro", les ventes de voitures neuves et de voitures d'occasion subissent une perte à la suite du nouveau confinement.

Un concessionnaire automobile à Vélizy (illustration)
Un concessionnaire automobile à Vélizy (illustration) Crédit : DURAND FLORENCE/SIPA
Capucine Trollion
Capucine Trollion
et AFP

Les effets du deuxième confinement sont durs pour le secteur de l'automobile. Comme le précise le site de L'argus pro, la vente de voitures neuves est en baisse de 70% et celle de la vente de voitures d'occasion (VO) de 90%, selon des chiffres du Comité National des Professionnels de l’Automobile (CNPA).

L'argus pro précise que : "Si le flux de livraisons de véhicules commandés de longue date se maintient (grâce au collect), le flux entrant se situe à un niveau en chute libre depuis quelques jours." Les concessions automobiles sont fermées pendant le confinement, mais le clique et collecte permet la vente de voitures. Cependant, il n'est pas évident pour les clients et les clientes d'acheter un véhicule sans pouvoir l'essayer. 

"Les entreprises de services automobiles sont encore très fragilisées par le premier confinement. L’été ne leur a pas suffi, loin s’en faut, à corriger la chute drastique de l’activité au printemps. La survie d’un grand nombre d’entre elles, notamment dépendantes du tourisme (loueurs, parcs de stationnement), est aujourd’hui menacée", explique le Comité National des Professionnels de l’Automobile (CNPA). Ce dernier souhaite que la France se calque sur la solution adoptée par Allemagne : l'ouverture des showrooms automobiles avec des "mesures sanitaires renforcées".

Les aides du gouvernement

Le 6 novembre dernier, le gouvernement a réuni le comité stratégique de la filière automobile pour affronter la crise et a annoncé un prolongement du barème 2020 du "bonus écologique". Afin de pallier aux "perturbations" engendrées sur les ventes de voitures, le gouvernement a ainsi annoncé un prolongement de la prime à l'achat de véhicules hybrides ou électriques jusqu'au 30 juin 2021, à 7.000 euros maximum, au lieu d'une baisse de 1.000 euros en janvier comme prévu jusqu'ici.

À lire aussi
santé
Coronavirus : "On n'attendra pas le mois de mars pour agir", dit Véran

"Les réseaux de distribution constituent le premier maillon de la chaîne automobile, dont dépend l'écoulement de la production", a souligné le Conseil des professions automobiles (CNPA) dans un communiqué. 

Mais, Luc Chatel, le président de la Plateforme automobile (PFA) alerte sur la fermeture des concessions : "Si on ne rouvre pas rapidement les concessions, nous devons nous préparer à faire face au risque d'une mise à l'arrêt de l'appareil industriel et d'un nouvel effondrement du marché". De son côté, le ministère délégué à l'Industrie a indiqué que l'ouverture des concessions allait être "instruite", mais qu'elle "dépend de décisions beaucoup plus globales sur la situation sanitaire".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Automobile Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants