1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Comment expliquer la nette baisse du taux de chômage annoncée par l'Insee ?
1 min de lecture

Comment expliquer la nette baisse du taux de chômage annoncée par l'Insee ?

Grâce au fort rebond de l'emploi, l'Insee prévoit une baisse du taux de chômage à 7,6% au troisième trimestre, malgré la crise sanitaire. Il s'agit du taux le plus bas depuis 2008.

Pôle emploi (illustration)
Pôle emploi (illustration)
Crédit : AFP
Anaïs Bouissou - édité par Mélanie Costa

L'Insee annonce une baisse très nette du taux de chômage au troisième trimestre : 7,6%. C'était 8% au trimestre précédent. Une bonne nouvelle qui vient confirmer les bons chiffres de la croissance. En effet, l'activité repart et les emplois qui vont avec.

L'Institut de la statistique souligne que ce rebond de l'emploi concerne tout le monde, toutes les classes d'âge et en particulier les plus jeunes. Le taux d'emploi a bondi chez les 15/24 ans.

Ce taux de chômage à 7,6% n'était par ailleurs plus arrivé depuis 2008. Un chiffre d'autant plus remarquable que la crise sanitaire est passée par là. Mais cette dernière n'empêchera pas la création de 222 000 emplois net entre fin 2019 et fin 2021, d'après l'Insee. 


L'objectif du gouvernement pour la fin du quinquennat : 7%. C'était en effet l'objectif affiché par Emmanuel Macron en 2017. Pourtant, il y a un an, en pleine crise, ce chiffre paraissait mort et enterré. Aujourd'hui, l'Insee prévoit un taux stable autour de 7,6% jusqu'à la fin de l'année 2021. 

À lire aussi

Il faut toutefois rester prudent sur l'avenir, mais cela signifie quand même qu'a minima, une stabilité, voire une diminution du taux de chômage, est bel et bien possible d'ici au printemps 2022.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/