2 min de lecture Économie

Comment baisser la consommation de carburant des avions est devenue une nécessité

Dans le monde d’après la crise sanitaire, les avions consommeront moins de carburant. Un objectif qui existe depuis les années 1950.

Micro générique Switch 245x300 La chronique du jour La rédaction de RTL iTunes RSS
>
LE MONDE D'APRÈS - Comment baisser la consommation de carburant des avions est devenue une nécessité Crédit Image : VoltAero | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Anais Bouissou
Anaïs Bouissou Journaliste RTL

"Attention s'il vous plait le commandant vous souhaite la bienvenue. Agréable voyage." Nous sommes juste après la Seconde guerre mondiale. Dans les airs, le transport de passagers se développe. Une problématique nouvelle apparaît alors dans l’aviation : comment consommer moins, pour voler plus loin ?

"On a commencé à réduire la consommation des avions à partir des années 50, explique Xavier Tytelman, consultant aéronautique. Les gens voulaient pouvoir traverser la Méditerranée sans avoir besoin de faire d’escales en Corse. On parle vraiment du début des années 50." Une prise de conscience qui a abouti à des transformations technologiques.

À cette époque, les avions consomment encore des quantités monumentales de carburant. "50 tonnes de carburant pour transporter des passagers jusqu’à Moscou, c’était des quantités qui étaient énormes. Aujourd’hui on aurait divisé au moins par 5 ce montant. Un avion moyen va consommer seulement une tonne de carburant par réacteur et par heure de vol".

Une contrainte économique

Dans les années 70, avec l’envolée du prix du pétrole, consommer moins devient une nécessité. Pour survivre, les compagnies aériennes n’ont plus le choix. Des efforts sont actés dès 1973, comme on peut l’entendre dans une archive RTL : "Air France pour sa part va devoir augmenter ses tarifs, diminuer le nombre de ses vols et faire voler ses avions moins vite."

À lire aussi
Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire le 18 novembre 2020 à Paris. Coronavirus France
Coronavirus : Le Maire veut ouvrir les commerces tous les dimanches jusqu'à Noël

Même le mythique Concorde, capable de franchir le mur du son, véritable vitrine d’Air France et de la British Airways, fera les frais de sa trop lourde consommation de carburant. "Le Concorde est arrivé au pire moment", résume Xavier Tytelman, consultant aéronautique. L’avion ne pouvait plus être économiquement rentable.

Une contrainte écologique

Parallèlement à la contrainte économique, la prise en compte de l’écologie émerge en France. En 1971, le président George Pompidou crée le ministère de l’Environnement et en 1974, René Dumont est le premier candidat écologiste à une élection présidentielle. Pourtant il faut encore attendre plusieurs dizaines d’années pour aboutir des objectifs contraignants de réduction de la consommation. 

"C'est seulement à partir des années 2000 qu’il y a eu des accords contraignants avec notamment l'objectif de diviser par deux la conso de carburant en 2050 par rapport aux années 2000. Tout en ayant un trafic qui va croître. On était vraiment sur un double étau. On est au-delà de ces objectifs. L’efficacité s’améliore encore plus vite que les contraintes qui s’étaient imposées dans les années 2000".

Des progrès technologiques

Les technologies s’améliorent, avions plus légers, moteurs moins énergivores, développement des bio-carburants, et plusieurs accords viennent compléter l’exigence de consommer moins. "Les émissions de CO2 des avions sont taxés au niveau européen. Plus le temps passe, plus il y a des incitations économiques. Les constructeurs rendent leurs appareils de plus en plus léger. C'est un système vertueux entre efforts écologiques et économiques".

Et s’il est difficile d’imaginer une filière aéronautique totalement verte d’ici 15 ans, dans le monde d’après, l’aviation électrique est aussi amenée à se développer. Un projet en cours promet des vols jusqu’à 1.000 km pour 9 passagers, avec 100% d’électricité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Coronavirus Chômage
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants