1 min de lecture Avions

Voyages en avion : faut-il supprimer certaines lignes intérieures ?

Plusieurs députés veulent mettre fin à certaines lignes intérieures, qui consomment énormément de CO2, alors même que ces trajets peuvent être faits en train.

Des avions Air France (illustration)
Des avions Air France (illustration) Crédit : AFP / THOMAS SAMSON
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

"L’existence de dessertes aériennes comme Paris-Marseille ou Paris-Bordeaux n’a aucune justification". Ces deux lignes mentionnées par la députée écologiste Delphine Batho dans les colonnes du JDD font partie de la quinzaine de liaisons intérieures qu'un petit groupe d'élus voudrait voir supprimées, pour préserver notre planète.

Delphine Batho donc, mais aussi François Ruffin et d'autres élus LFI, écologistes, socialistes et même certains marcheurs ont ainsi déposé plusieurs amendements à la Loi d’orientation des mobilités (LOM), qui sera débattue à l'Assemblée nationale dès lundi 3 juin. L'objectif est notamment de lutter contre la pollution émise par le trafic aérien, beaucoup plus importante que celle observée lors de voyages en train. 

L'une des proposition portée par François Ruffin est "d’interdire l’exploitation de toute ligne aérienne" sur laquelle le train "permet un temps de trajet équivalent au temps de trajet de l'avion, soit 2h30", indique franceinfo. Celle de Delphine Batho, basée sur un autre critère, consiste à interdire les vols intérieurs pour lesquels il existe une liaison ferroviaire en moins de 5 heures.

Ces liaisons aériennes sont une aberration totale

Delphine Batho
Partager la citation

Les chiffres sont d'ailleurs édifiants : 63,3 kilos de CO2 sont émis pour chaque passager d'un vol Paris-Nantes, c'est 66,6 fois plus que ce même trajet réalisé en train, expliquent nos confrères du JDD. "Ces liaisons aériennes sont une aberration totale quand on sait que l’avion nuit gravement au climat", affirme Delphine Batho. "Objectivement, le temps d’aller à l’aéroport, en porte-à-porte, il n’y a aucun sens à prendre l’avion", poursuit-elle. 

À lire aussi
Un avion EasyJet (illustration). transports
Grève du 5 décembre : EasyJet annule 233 vols en France

En tout, 72 vols quotidiens pourraient être supprimés au profit du rail, selon franceinfo. Ce serait le cas des liaisons Paris-Bruxelles, Paris-Marseille, Paris-Toulouse ou encore Paris-Biarritz.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Avions Pollution Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants