1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Cafards : Lilia est en plein cauchemar, une action en justice fait avancer son dossier
2 min de lecture

Cafards : Lilia est en plein cauchemar, une action en justice fait avancer son dossier

Lilia ne peut plus vivre dans son appartement, littéralement envahi par les blattes. Pour éradiquer le problème, il faudrait que l'ensemble de la résidence soit évacuée, ce que certains refusaient jusque-là. Mais le dossier avance…

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
L'appartement de Lilia est envahi de cafards, son dossier avance enfin
01:29:19
Julien Courbet - édité par Thibaud Chaboche

Dans Ça peut vous arriver, ce 25 février, Julien Courbet et son équipe ont, en partie, fait avancer le dossier exceptionnel de Lilia. La veille, cette mère de famille intervenait dans l'émission pour exposer son cas dramatique. Depuis fin 2019, des blattes envahissent son appartement. La situation est telle que sa fille ne peut même plus dormir sans risquer de se retrouver avec des insectes sur elle.

Malgré avoir prévenu son bailleur, personne ne semble la prendre au sérieux. Ses interlocuteurs se retranchent derrière la situation sanitaire pour faire traîner les choses. Et quand une entreprise de nettoyage intervient enfin au sein de l'appartement, rien n'y fait. Des centaines de blattes vadrouillent toujours dans l’appartement ! Aujourd'hui, les cafards prolifèrent plus que rapidement dans l'ensemble des pièces.

Véritablement désespérée, Lilia a donc fait appel à Julien Courbet, qui s'est emparé du dossier. Après plusieurs relances dans l'émission la veille, c'est finalement Patrice Roques, directeur général de Seine-Saint-Denis habitat, qui s'est présenté à l'antenne de RTL, ce 25 février. Ce dernier a exprimé sa vive émotion, expliquant que malgré "près de 10 interventions en 2020 et 2021, le logement était, en effet, inhabitable et qu'il fallait passer à la vitesse supérieure". 

Une action par voie d'huissier dès la semaine prochaine

"Pour pouvoir éradiquer le problème, l'ensemble des locataires doit quitter la résidence", confirme Patrice Roques. Lilia expliquait, hier, tout son étonnement, apprenant que certains des résidents refusaient de quitter les lieux, malgré l'invasion des insectes. "Nous allons donc délivrer, par voie d'huissier de justice, une sommation, pour les 41 locataires, d'ouvrir leurs portes aux entreprises de nettoyages, qui vont attaquer les parties communes", continue le directeur général. 

À lire aussi

Une décision saluée par Lilia, qui doit depuis vivre chez sa belle-sœur avec sa fille et son mari. À l'heure actuelle, sa fille a dû être déscolarisée, et certains biens matériels sont d'ores-et-déjà hors service, dégradés par les blattes. Une petite lumière apparaît, au milieu d'un véritable cauchemar…

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/