1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Brexit : l'Autorité bancaire européenne à Paris, une excellente nouvelle
2 min de lecture

Brexit : l'Autorité bancaire européenne à Paris, une excellente nouvelle

ÉDITO - Amsterdam et Paris ont remporté lundi 20 novembre l'accueil des deux agences de l'UE qui vont devoir quitter Londres en raison du Brexit.

Au cœur de la City, à Londres (Illustration)
Au cœur de la City, à Londres (Illustration)
Crédit : SIPA / Lucy Young
Brexit : l'Autorité bancaire européenne à Paris, une excellente nouvelle
02:59
Brexit : l'Autorité bancaire européenne à Paris, une excellente nouvelle
02:59
Loïc Farge
Loïc Farge

Paris a été choisie lundi 20 novembre pour accueillir l'Autorité bancaire européenne (EBA), qui va quitter Londres en raison du Brexit, à l'issue d'un vote organisé à Bruxelles. C'est une surprise et une excellente nouvelle. Pour être franc, cette option était inenvisageable il y a un an. Et peu crédible il y a encore un mois. L'Autorité bancaire est une institution récente (elle a été créée en 2011), à laquelle ni vous ni moi ni aucun Européen n'aura jamais à voir. Elle tient pourtant un rôle capital : elle assure la stabilité et le bon fonctionnement de l'ensemble des réseaux bancaires en Europe. C'est elle qui vérifie la fiabilité et la résistance des établissements financiers, c'est-à-dire très concrètement la sécurité de nos dépôts et de notre épargne bancaire. En clair, elle fixe les règles du jeu.

L'arrivée de ses 200 collaborateurs et des bataillons de lobbyistes qui les suivent - même s'il s'agit d’une population à fort pouvoir d'achat - ne va pas bouleverser nos statistiques. En revanche, la localisation à Paris d'une autorité de cette nature pourrait être un atout très important de notre économie. Même si ce n'est pas quantifiable, cette implantation marque un regain d'influence au sein de l'Union européenne.

La France revient dans le jeu

Ensuite, la place financière de Paris va en tirer le plus grand bénéfice. Nous étions effacé des radars par Londres, principale place financière du monde, et Francfort, siège de la Banque centrale européenne. Nous revenons dans le jeu. C'est essentiel au moment où les banques internationales se cherchent un nouvel ancrage hors de la City. Elles ne pourront pas, au moins pour certaines de leurs  activités, rester éloigner du siège de l'organisme qui fixe les règles du jeu du grand marché européen.

Enfin, cette arrivée va rappeler la puissance des banques tricolores. Sur les neuf plus grands établissements européens, quatre sont français. Avec leur siège à Paris, elles joueront donc un peu plus à domicile face à l'hégémonie des banques anglo-saxonnes.

À lire aussi

On a gagné en finale au tirage au sort face à Dublin. Mais l'Irlande, passager clandestin des grandes multinationales américaines qui fuient l'impôt, aurait été un choix générateur de tensions. La pièce est tombée du bon côté.

Les plus

- Forte hausse des travailleurs détachés en France (354.000 personnes, soit +25% en 2016).

- Volvo va fournir 24.000 véhicules autonomes à Uber d'ici 2021.

La note du jour

12/20 au réseau collaboratif "Allô Voisins". C'est un succès (1,3 million d'adhérents), et il va lancer une assurance sur la qualité de la prestation.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/