1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Autoroutes : Macron promet de faire "baisser les tarifs là où ce sera possible"
1 min de lecture

Autoroutes : Macron promet de faire "baisser les tarifs là où ce sera possible"

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron promet d'accentuer la pression sur les sociétés autoroutières et de faire "baisser les tarifs là où ce sera possible".

Selon un rapport de l'Autorité de la concurrence, les sociétés concessionnaires atteignent une rentabilité de 20% ou plus (archives).
Selon un rapport de l'Autorité de la concurrence, les sociétés concessionnaires atteignent une rentabilité de 20% ou plus (archives).
Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a promis d'imposer "beaucoup plus de pression" sur les sociétés autoroutières, en situation de "rente" selon un récent rapport, et même de faire "baisser les tarifs là où ce sera possible", dans un entretien diffusé ce dimanche 9 novembre.

Invité du magazine Capital sur M6, le ministre a développé plusieurs des volets de son projet de loi sur l'activité, qui doit d'ailleurs être présenté en décembre au conseil des ministres

Il est en particulier revenu sur les tarifs autoroutiers, près de deux mois après la publication d'un rapport de l'Autorité de la concurrence qui pointait une rentabilité de 20% ou plus des sociétés concessionnaires, sur fond de prix des péages en augmentation depuis la privatisation de 2006.

Nous allons verrouiller et maintenir la pression pour baisser la rentabilité des sociétés d'autoroutes. Nous ferons baisser les tarifs là où c'est possible.

Emmanuel Macron

"Nous allons mettre beaucoup plus de pression sur les sociétés d'autoroutes", a affirmé Emmanuel Macron, qui ajoute : "Concrètement, année après année, nous allons verrouiller et maintenir la pression pour baisser la rentabilité des sociétés d'autoroutes. Nous ferons baisser les tarifs là où c'est possible".

À lire aussi

Toutefois, l'autorité de la concurrence, lors de la présentation de son rapport le 18 septembre dernier, avait constaté que les formulations des contrats de concession barraient dans les faits la voie à une baisse des tarifs, même en cas de déflation.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/